Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Partir en appartement avec des allergies alimentaires

Publié dans : Categorie

13 juin 2018

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Recevoir l'infolettre & Devenir membre (gratuit)

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Par Katia Vermette

Quitter le nid familial pour voler de ses propres ailes constitue une étape charnière chez le jeune adulte, surtout lorsqu'il vit avec des allergies alimentaires.

Ça y est : vous venez de signer votre premier bail. Vous emménagerez bientôt dans un appartement et commencerez officiellement votre vie d’adulte. Vous êtes fébrile et impatient de devenir autonome, indépendant… même si vous vivez avec des allergies alimentaires.

Sans aucun doute, vous faites déjà de bons choix alimentaires et savez identifier les produits qui contiennent ou peuvent contenir les allergènes à éviter. Vous êtes en mesure de limiter le risque de contamination croisée lorsque vous préparez les repas. Vous avez un plan d’urgence bien établi en cas de réaction allergique. Mais pour la première fois, vous aurez l’entière responsabilité de votre sécurité.

Pour faciliter la transition vers cette nouvelle étape de votre vie, voici quelques points à considérer.

 

L’épicerie

Si vous vivez avec des allergies alimentaires, la nourriture revêt une importance particulière dans votre quotidien. En emménageant dans votre premier appartement, vous aurez intérêt à prévoir, dans la mesure du possible, vos achats alimentaires afin de limiter les risques de réactions allergiques, mais aussi le montant de votre facture!

  • Prenez le temps de planifier vos repas

Il s’agit là d’une manière de diminuer le coût de votre épicerie. Déterminez à l’avance les repas que vous mangerez au cours de la semaine. De cette manière, vous pourrez établir la liste des aliments et des ingrédients dont vous aurez besoin pour stimuler vos papilles. N’hésitez pas à visiter des sites Internet qui proposent des recettes exemptes d’allergènes. Ricardo Cuisine et Recettes Québec en sont de bons exemples.

  • Attardez-vous à la liste des ingrédients

Au Canada, les fabricants d’aliments préemballés ont l’obligation de déclarer la présence des allergènes prioritaires, du gluten et des sulfites lorsqu’ils sont ajoutés à leurs produits. On recommande également à ces fabricants d’apposer, sur l’étiquette d’un aliment préemballé, la mention « Peut contenir », quand le produit peut avoir été mis en contact avec un allergène prioritaire lors de sa fabrication. Il faut cependant savoir que la présence d’une telle mention n’est pas obligatoire.

Lorsque vous ferez votre épicerie, portez une attention particulière aux étiquettes présentant la liste des ingrédients de l’aliment. Vous serez ainsi en mesure de cibler facilement les produits contenant des allergènes alimentaires. En cas de doute, contactez directement le fabricant.

Pour en savoir plus sur l’étiquetage des allergènes alimentaires, cliquez ici.

 

Les colocataires

Vous avez choisi la colocation? Sachez que si vous vivez avec des allergies alimentaires, les personnes qui partageront votre lieu de vie devront non seulement être informées de votre condition, mais aussi la comprendre et prendre certaines précautions.

  • Informez vos colocataires de vos allergies alimentaires

On ne le dira jamais assez, les allergies alimentaires ne sont pas à prendre à la légère. Vos colocataires devront donc être sensibilisés à votre réalité et aux dangers reliés à vos allergies. Plus vos proches en connaîtront sur le sujet, plus ils seront en mesure de limiter les risques de réaction et d’intervenir en cas de besoin.

À lire aussi :

 

Établissez des règles claires dès le début de la colocation

Le succès d’une colocation passe par une bonne communication. Ainsi, pour éviter les mauvaises surprises dans votre garde-manger, prenez le temps d’établir des règles claires en ce qui concerne la gestion de vos allergies alimentaires. Assurez-vous également d’expliquer à vos colocataires les tenants et aboutissants de ces règles, afin qu’ils comprennent pourquoi elles doivent être respectées.

Voici quelques pistes de réflexion pour vous aider à établir les règles avec lesquelles vous et vos colocataires serez à l’aise au quotidien :

  • Les aliments contenant les allergènes à éviter peuvent-ils se retrouver dans votre cuisine?
  • Qu’en est-il des aliments qui peuvent contenir vos allergènes?
  • Vos colocataires sont-ils en mesure de reconnaître les allergènes dans les produits alimentaires qu’ils achètent et consomment dans l’appartement?
  • Vos colocataires sont-ils sensibilisés à la réalité des allergies alimentaires?


Dans tous les cas, rappelez-vous que la meilleure manière de limiter le risque de réaction allergique est l’information et la sensibilisation des autres à votre réalité.  

Bon déménagement!

 

À lire aussi :

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies