Personnes à risque

La prévalence des allergies chez les enfants se situe autour de 6 %.  

Une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux contribue à la prédisposition du développement d’une condition allergique. L’historique familial influence, en particulier, le risque de présenter des allergies alimentaires. Un enfant est considéré à haut risque lorsqu’il naît dans une famille où la fratrie directe vit avec une maladie allergique, notamment l’eczéma, l’asthme, la rhinite allergique ou les allergies alimentaires.

On définit l’atopie comme étant un facteur prédisposant au développement des maladies allergiques. Il est impossible de prédire le type d’allergie qu’un enfant pourrait développer, mais on remarque que plus le degré de parenté est direct, plus l’enfant est à risque de présenter une ou des maladies allergiques. Dans certains cas, un enfant pourrait manifester le même type d’allergie que son parent, son frère ou sa sœur, mais il est aussi possible que sa condition se manifeste de façon complètement différente ou encore qu’il ne présente aucune maladie allergique.

Notons également qu’on considère un enfant présentant de l’eczéma comme étant plus à risque de développer des allergies alimentaires.

Lorsque les deux parents vivent avec une condition allergique, le risque que leur enfant développe une telle maladie varie entre 50 % et 60 %.

Pour en savoir plus sur la prévention des allergies chez les enfants à risque, consultez :

*La section bébés et jeunes enfants

*Capsule éducative : Introduction des aliments solides chez les bébés à risque.