Outils, astuces et ressources pour nouveaux parents

Dans cette page :Allaitement et préparations commerciales pour nourrissons >
Trucs et astuces pour une transition au biberon réussie >
Premiers rendez-vous pédiatriques >
Ressources >

Allaitement et préparations commerciales pour nourrissons

Journal de mes bonnes tétées

Que votre enfant soit nourri au sein ou au biberon, il peut être intéressant et fort utile de conserver un journal de son alimentation. Cela pourrait vous aider si vous soupçonnez que votre enfant réagit à une protéine présente dans le lait maternel ou dans la préparation commerciale pour nourrisson.

Téléchargez et remplissez ce Journal des bonnes tétées (PDF) pour suivre l’évolution de l’alimentation de votre enfant ou consultez notre Exemple journal des bonnes tetes(PDF)

Le journal de mes bons repas

Lorsque votre bébé commence à manger des aliments solides, l’utilisation d’un journal de bord est de mise. Cela vous permet de vous souvenir de l’heure du dernier repas, des quantités et de la variété de ce qui a été offert à votre enfant. Si votre enfant réagit à un aliment, ce journal vous permettra d’établir plus facilement la cause et les signes de cette réaction. N’oubliez pas de respecter la règle du trois jours; chaque aliment offert pour la première fois doit l’être pendant trois jours consécutifs. Il est recommandé d’offrir un seul nouvel aliment à la fois, tout en continuant de donner les aliments déjà introduits et bien tolérés, en notant les réactions de bébé.

Téléchargez et remplissez ce journal d’introduction des aliments solides (PDF) pour suivre l’évolution de l’alimentation de votre enfant ou consultez notre exemple de journal d’introduction des aliments solides.(PDF)

Trucs et astuces pour une transition au biberon réussie

Lorsque maman et bébé sont prêts à faire cette transition, l’initiation au biberon doit être soigneusement préparée. Elle exige souvent un apprentissage ainsi qu’une adaptation de la part du bébé et de la mère.

Voici quelques astuces pour une transition au biberon réussie :

  • Allez-y graduellement. Afin de ne pas gaspiller de lait maternel, vous pouvez décider d’en mélanger une petite quantité avec la préparation commerciale choisie jusqu’à ce que l’enfant accepte la transition.
  • Lorsque vous offrez le biberon, il est recommandé de choisir un moment de la journée propice et de conserver la routine établie.
  • Attendez que votre enfant montre des signes de faim avant de lui offrir le biberon.
  • Si possible, demandez à votre entourage d’offrir les premiers biberons à votre enfant.
  • Au besoin, essayez quelques marques de biberons et de tétines de formes et de débits différents.

Le lait maternel est ce qu’il existe de mieux pour votre bébé. Toutefois, si vous prévoyez utiliser une préparation commerciale pour votre nourrisson, de façon exclusive ou en complément à l’allaitement, voici un guide pour son emploi de base.

Mode d’emploi

  • Suivez toujours attentivement les directives sur l’étiquette de la préparation commerciale, y compris les instructions de stérilisation, en respectant bien les mesures d’hygiène.
  • Ajoutez la bonne quantité d’eau.
  • Ajoutée en trop grande quantité, l’eau dilue la quantité de nutriments et les calories fournis à votre bébé.
  • Si une quantité insuffisante d’eau est utilisée, la formule sera trop concentrée et le risque de déshydratation plus important. Le bébé pourrait aussi prendre trop de poids, trop rapidement.
  • Attention! N’ajoutez pas d’eau aux préparations prêtes à servir.
  • Généralement, les préparations en poudre préparées peuvent être conservées au réfrigérateur pendant un maximum de 24 heures, alors que les préparations liquides peuvent être conservées pendant un maximum de 48 heures après l’ouverture du contenant.
  • La préparation commerciale préparée à partir d’une poudre peut être conservée dans un contenant hermétique ou dans un biberon, au réfrigérateur, à une température entre 2 et 4 °C (35 – 40 °F) pour 24 heures, à la température de la pièce pour 2 heures et pour 1 heure si elle a été chauffée.
  • Une tétine sur laquelle le bébé a posé ses lèves risque de transmettre des bactéries au lait contenu dans le biberon. En conséquence, un biberon entamé ne devrait pas être remis au frais ou réchauffé pour un usage futur si plus d’une heure s’est écoulée depuis le moment où le bébé a posé sa bouche sur la tétine.
  • Ne mettez jamais un biberon au four à micro-ondes. Utilisez plutôt une tasse remplie d’eau chaude pour y faire tempérer le lait. Des chauffe-biberons sont offerts sur le marché et s’adaptent à la plupart des formats de bouteilles.

Votre enfant est unique, mais ce tableau vous propose une idée des quantités qu’un bébé moyen peut boire en une journée.

ÂGENOMBRE DE BIBERONS PAR JOURQUANTITÉ APPROXIMATIVE DE PRÉPARATION PAR BIBERONQUANTITÉ APPROXIMATIVE DE PRÉPARATION PAR JOUR
0-2 mois5-1059 ml à 89 ml
(2 à 3 oz)
410-800 ml
(14-27 oz)
3-5 mois4-789 ml à 150 ml
(3 à 5 oz)   
590-1050 ml
(20-35,5 oz)
6-12 moisVariableVariable750-850 ml
(25-32 oz)

Premiers rendez-vous pédiatriques

Votre enfant peut être suivi par un pédiatre, c’est-à-dire un médecin qui se spécialise dans les soins et les maladies des enfants. Un médecin de famille peut aussi suivre votre enfant s’il ne présente pas de problème de santé majeur.

De la naissance au 18e mois de vie, votre médecin proposera des visites régulières à votre enfant. Il vous suggérera de l’examiner les 1er, 2e et 3e jours, autour de 1 mois, à 2 mois, à 4 mois, à 6 mois, à 9 mois, à 12 mois et à 18 mois.

Voici quelques conseils pour vous aider à tirer le maximum de votre première rencontre avec le médecin et à rendre les visites régulières encore plus profitables pour votre enfant.

Apportez tout ce qu’il faut :

  • Carte d’assurance-maladie
  • Carnet de vaccination
  • Liste des médicaments pris par votre bébé
  • Questions à poser au médecin
  • Observations à remettre au médecin

Préparez une liste de questions

Notez vos questions à l’avance. Soyez le plus précis possible et classez vos questions par ordre de priorité. Si vous soupçonnez un problème digestif ou une allergie alimentaire chez votre enfant, il peut être intéressant de présenter une liste d’observations à votre médecin.

Cette liste pourrait lui faire part des éléments suivants :

  • Les habitudes alimentaires de votre bébé (détails sur l’allaitement, sur la préparation commerciale offerte, etc.)
  • Les inconforts de votre enfant, lorsque vous le déposez
  • Des pleurs continuels
  • Des tortillements
  • Une anormalité gastro-intestinale (vomissements en jet, mucus ou sang dans les selles, diarrhées, etc.)
  • Le nombre de couches souillées
  • Toute autre observation inhabituelle

Premier rendez-vous chez l’allergologue

Un allergologue est un médecin spécialiste des allergies et du système immunitaire. Afin d’obtenir une consultation avec un allergologue, vous devez présenter une référence médicale émise par votre médecin de famille, un pédiatre ou même un médecin généraliste consulté dans une clinique sans rendez-vous.

Un peu plus de 60 allergologues pratiquent au Québec. Certains offrent leurs services en milieu hospitalier ou en clinique externe. Renseignez-vous sur le temps d’attente pour une consultation au moment de votre appel, lors de la prise de rendez-vous.

Voici la liste des allergologues pratiquant dans votre région.

Voici un Aide Memoire Consultation Allergies indispensable conçu pour vous permettre de bien préparer votre consultation chez l’allergologue. (PDF)

Ressources

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La section, Bébés et jeunes enfants, de notre site Internet a été réalisée
grâce au soutien financier de Mead Johnson Nutrition.

Je deviens membre de la communauté

Pour connaitre les dernières actualités et bénéficier de services gratuits, abonnez-vous à l’infolettre d’Allergies Québec. Vous devenez ainsi membre de l’association, sans aucuns frais.

Je deviens membre de la communauté

Pour connaitre les dernières actualités et bénéficier de services gratuits, abonnez-vous à l’infolettre d’Allergies Québec. Vous devenez ainsi membre de l’association, sans aucuns frais.