Voyager

Certains sont de véritables habitués des voyages malgré les allergies alimentaires, pour d’autres la simple idée de partir en sol étranger est anxiogène. Rassurez-vous, il suffit de bien se préparer afin de réduire les risques à des niveaux acceptables. Allant des conseils hébergement à la planification des repas et les bonnes pratiques pendant votre vol d’avion, Allergies Québec dresse ici la liste de 8 mesures à prendre pour contourner les allergies pendant votre voyage.

1. Planifiez autant que possible l’itinéraire

Bien que des imprévus puissent survenir, la planification et la préparation sont les 2 premiers concepts desquels découlent les conseils qui suivent. Les voyages non planifiés avec un sac à dos, bien qu’enrichissants, ne représentent pas la façon la plus sécuritaire et rassurante de voyager, lorsqu’il est question d’allergies!

2. Réfléchissez à l’hébergement

Optez pour un chalet, condo ou appartement, afin d’avoir accès à une cuisinette tout équipée. Plusieurs diront que continuer à cuisiner ne constitue pas de vraies vacances, mais lorsqu’on vit avec des allergies alimentaires, cuisiner éloigne les soucis. Voyez-le du bon côté, cuisiner à l’étranger permet de vivre comme les habitants de l’endroit. Profitez-en pour aller dans des marchés publics et discuter avec les marchands. Il va sans dire que cette manière de voyager est également plus économique! D’ailleurs, le camping ou une escapade en caravane peut également être une façon intéressante de s’héberger en cuisinant ses aliments, pourvu qu’on soit bien équipé.

Si les personnes avec qui vous voyagez consomment l’aliment auquel vous êtes allergique, une cuisinette munie d’un lave-vaisselle peut faciliter l’élimination des particules allergènes sur la vaisselle que vous partagez.

3. Apportez de la nourriture de la maison

Pour éviter que vos aliments vous soient confisqués à la frontière, informez-vous sur les lois de l’endroit visité. Aux États-Unis par exemple, les fruits et légumes frais ainsi que la viande fraîche peuvent vous être retirés. Toutefois, ces aliments sont généralement assez accessibles, une fois rendu à destination. Vérifiez également les lois en matière d’étiquetage dans le pays que vous visitez. Sachez également que la liste d’ingrédients d’un même aliment produit par une grande compagnie peut varier d’un pays à l’autre. De plus, les allergènes à déclaration obligatoire sur l’étiquetage nutritionnel ne sont pas les mêmes dans tous les pays, alors renseignez-vous d’avance.

Il est, par ailleurs, utile d’apporter quelques appareils passe-partout, selon le contexte. À titre d’exemple, une petite bouilloire peut servir à faire du gruau, des boissons chaudes ou même des vermicelles. Si vous apportez des appareils électriques, selon votre destination, assurez-vous d’avoir en votre possession un adaptateur pour la prise de courant.

Apportez certains aliments passe-partout qui peuvent se conserver à température ambiante et que vous doutez de retrouver par exemple : pain, pâtes permises, etc. Selon le contexte, demandez-vous si la glacière ou des sacs réfrigérants peuvent être utiles pour conserver les aliments frais ou les lunchs que vous aurez préparés le matin pour vos pique-niques.

4. Choisissez vos assurances

Munissez-vous d’une bonne police d’assurance voyage médicale et surtout déclarez vos allergies ou toute maladie préexistante. Il peut y avoir un refus de vous assurer si une condition particulière a nécessité un changement de médication dans les 3 mois précédents le voyage. Il va sans dire que les frais médicaux de certains pays peuvent être faramineux.

5. Choisissez le transport aérien

Sachez que plusieurs compagnies aériennes répondent aux besoins des personnes allergiques. Quoi qu’il en soit, il demeure important de vous préparer adéquatement afin d’assurer votre sécurité et d’éviter les mauvaises surprises.

Quelle compagnie aérienne choisir ?

  • Consultez les sites Internet des compagnies aériennes pour y trouver leurs politiques en matière de gestion des allergies alimentaires
  • Privilégiez la réservation téléphonique plutôt qu’en ligne*
    • Informez-vous de la nourriture servie à bord : existe-t-il des mets adaptés à votre/vos allergie(s) ?
    • Demandez quels aliments sont acceptés à bord
    • Au moment de réserver, avisez la compagnie aérienne de votre allergie alimentaire

Pour bien profiter de votre vol…*

  • Apportez votre propre repas au besoin et des collations.
  • Ayez à la portée de la main une lettre signée par votre médecin attestant que vous devez voyager avec votre propre nourriture et votre médication
  • Avisez encore une fois l’équipage de votre allergie alimentaire au moment de monter à bord. Certaines compagnies aériennes aviseront les passagers se trouvant autour de vous, et proposeront possiblement une zone tampon, dans laquelle l’allergène n’est pas autorisé.
  • Inspectez et nettoyez votre siège ainsi que la tablette utilisée pour le service des repas

* Ces conseils sont applicables pour un voyage à bord d’un autobus, train ou autre

6. Préparez les auto-injecteurs et autres médicaments

Ayez en tout temps deux auto-injecteurs en votre possession. Certains préfèreront en apporter davantage.

  • Gardez-les sur vous ou dans deux bagages au cas où l’un d’eux serait égaré.
  • Ayez à la portée de la main une ordonnance pour tous vos médicaments, afin de vous en procurer d’autres si nécessaire.
  • Faites signer une lettre par votre médecin (allergologue ou généraliste) spécifiant que vous devez être en possession de vos auto-injecteurs d’épinéphrine en tout temps y compris à bord de l’avion.

Conservation des auto-injecteurs

  • Gardez toujours les auto-injecteurs à une température entre 15°C et 30°C.
  • Ne jamais ranger les auto-injecteurs dans les valises qui sont transportées dans la soute à bagages ou dans un compartiment dont la température n’est pas connue.

À la plage :

  • Enveloppez l’auto-injecteur dans une serviette de plage sèche et le placer dans un endroit sec, à l’ombre.
  • Placez l’auto-injecteur dans une glacière ou une bouteille isolante «thermos» sans eau, ni glace, ni bloc réfrigérant.
  • Notez qu’il existe des pochettes conçues spécialement pour conserver vos auto-injecteurs à la température prescrite.

7. Considérez la langue parlée

Pour une première expérience de voyage, il peut être pertinent d’opter pour un endroit où l’on parle votre langue ou une langue que vous maîtrisez bien. Si vous allez dans un endroit où vous ne parlez pas la langue, assurez-vous de faire traduire la liste des mots-clés signifiant la présence d’allergènes dans les produits.

  • Le réseau des Centres européens des consommateurs (CEC) a publié un dictionnaire des allergies. Composez une carte personnelle de vos allergies alimentaires dans la langue du pays que vous visiterez!
  • Certaines compagnies offrent ce service pour d’autres destinations. 

8. Malgré tout, si un incident se produit…

Il est important de comprendre que le risque zéro n’existe pas. Il faut donc être en mesure de prévoir un plan d’action, c’est-à-dire d’être prêt et outillé à réagir au cas où… Il faut donc :

  • Porter son auto-injecteur d’adrénaline sur soi en tout temps
  • Connaître et avoir sur soi les numéros de téléphone des services d’urgence
  • Porter en tout temps un bracelet identificateur (MedicAlert®)
  • Toujours connaître le nom et l’adresse exacte de l’endroit où l’on se trouve (hôtel, restaurant, lieu de visite, etc.)
  • Lors d’un appel aux services d’urgence, spécifier qu’il s’agit d’une réaction allergique et vérifier que de l’adrénaline est disponible dans l’ambulance ou à l’hôpital.

Rassurez-vous, une fois cette préparation faite, vos bonnes habitudes vous permettront de vous détendre, malgré les allergies. Profitez donc de ce moment seul, en famille, en couple ou entre amis pour faire le plein d’énergie!

Pour des conseils complémentaires en lien avec les voyages et les allergies, consultez, ci-dessous, nos articles, outils et témoignages. L’équipe d’Allergies Québec vous souhaite un très beau voyage!

L’allergie alimentaire en avion
Prendre l’avion avec des allergies alimentaires? C’est possible, avec un peu de planification!

Voyager avec des allergies alimentaires : des outils pour s’envoler
Vous vivez avec des allergies alimentaires et planifiez un voyage à l’extérieur du pays prochainement? Nous avons regroupé des astuces et des informations pratiques pour vous faciliter la vie.

Voyager avec un enfant allergique? Pourquoi pas? 
Disney : une destination de confiance

L’identification des allergènes dans les aliments préemballés d’ici et d’ailleurs
Pour aider les consommateurs vivant avec des allergies alimentaires, plusieurs pays ont mis en place des mesures facilitant l’identification des allergènes dans les aliments préemballés. Le point sur l’étiquetage des allergènes à travers le monde.

Témoignage : Les voyages de Tuyet Quach 
Selon vous, quelle est la clé pour voyager sans stress quand notre enfant est allergique ?

La frousse d’une maman voyageant seule avec son enfant poly-allergique
Un témoignage sur le vivre ensemble et la responsabilité partagé.

Témoignage : Les voyages de Chantal