9 allergènes prioritaires

Généralement, on appelle « allergène » l’aliment responsable de la réaction allergique. En réalité, ce sont les protéines qu’il contient qui sont reconnues par le système immunitaire comme étant nocives et qui causent les symptômes d’allergie. 

Bien que les recherches démontrent que plus de 160 aliments peuvent déclencher une réaction allergique sévère, Santé Canada en a recensé 9 qui sont responsables de plus de 90 % d’entre elles. Il s’agit des allergènes prioritaires, c’est-à-dire les arachides, le blé ou triticale, le lait, la moutarde, les noix, les œufs, le groupe poissons, crustacés et mollusques, le sésame et le soya.

Les 9 allergènes prioritaires ainsi que les sulfites et les sources de gluten sont régis par la loi sur l’étiquetage. Ainsi, ces aliments et substances doivent toujours être clairement déclarés sur l’étiquette des aliments, qu’ils soient présents à titre d’ingrédients ou de constituants d’ingrédients, et ce, en utilisant leur nom usuel. On parle des termes suivant : arachide, blé ou triticale, lait, moutarde, noix, œuf, poissons, mollusques et crustacés, sésame, soya, sulfites et gluten. Ils apparaissent soit dans la liste d’ingrédients soit dans une mention « Contient » située immédiatement après la liste d’ingrédients.

De plus, selon la loi canadienne, si l’allergène ne fait pas partie de la liste d’ingrédients, mais que le produit peut être entré en contact accidentel avec celui-ci, on recommande au fabricant de le signaler avec la mention « peut contenir », et ce, en utilisant un des termes prescrits (arachide, blé ou triticale, lait, moutarde, noix, œuf, poissons, mollusques et crustacés, sésame, soya, sulfites, gluten). Notons toutefois que cette mention n’est pas obligatoire.