Droits de la personne allergique

Les personnes vivant avec une allergie alimentaire sont des gens normaux. Ils vont à l’école, travaillent, fréquentent les lieux publics, s’impliquent dans la société. Mais ont-ils les mêmes droits que les autres? Et jusqu’à quel point la loi leur offre-t-elle une protection? Nous explorons, au sein des articles suivants, les droits de la personne allergique selon différents contextes.

Réaction allergique sévère et anaphylaxie : qui peut intervenir? 
En effet, plus vite on administre l’épinéphrine après l’apparition des premiers symptômes, meilleures sont les chances de survie. Et si la personne qui subit l’anaphylaxie est incapable de s’administrer elle-même le médicament, quelqu’un doit le faire à sa place. Mais qui?

Les droits de la personne allergique sous la loupe
Les personnes vivant avec une allergie alimentaire sont des gens normaux. Ils travaillent, fréquentent les lieux publics, s’impliquent dans la société. Mais ont-ils les mêmes droits que les autres?

L’encadrement des enfants allergiques dans les écoles : la situation au Canada
Au Québec, aucune législation provinciale n’encadre pour le moment les enfants allergiques en milieu scolaire, mais qu’en est-il des autres provinces?

Les allergies alimentaires et les responsabilités de l’employeur, l’exemple de Julie Galarneau
Dans bien des cas, les allergies alimentaires persistent à l’âge adulte et l’individu doit faire face à un nouveau défi: l’adaptation à son nouvel environnement de travail.