Communiquer avec le jeune enfant allergique

Dans cette page :Description des symptômes chez les tout petits >
Comment parler à votre enfant de ses allergies alimentaires >
Développer l’autonomie du jeune enfant allergique >

Description des symptômes chez les tout petits

Portez une attention particulière à la manière dont votre enfant exprime les symptômes d’une réaction allergique, lorsqu’il est en bas âge.

Voici certains exemples qui pourraient être utilisés par les enfants afin de décrire une réaction allergique :

  • Quelque chose pique ma langue.
  • Ma bouche picote.
  • Quelque chose est coincé dans ma gorge.
  • Mes lèvres sont serrées.
  • Des insectes picotent mon oreille.
  • J’ai vraiment très peur.

Certains se mettent les doigts dans la bouche, alors que d’autres tirent ou grattent leur langue. La voix peut aussi devenir plus rauque lors d’une réaction allergique. Un changement de comportement soudain, des pleurs inconsolables ou inhabituels peuvent également signaler une réaction. Vous devez être à l’affût de ces manifestations, afin de réagir rapidement en cas d’urgence.

Comment parler à votre enfant de ses allergies alimentaires

L’enfant allergique doit apprivoiser sa condition dès le jeune âge pour favoriser sa sécurité. Il faut faire preuve de prudence dans la manière d’aborder ce sujet afin de ne pas stimuler l’anxiété, mais il est essentiel de le faire. Pour de jeunes enfants, introduisez un seul concept à la fois en commençant par les plus importants.

  • Expliquez d’abord à l’enfant que certains aliments peuvent le rendre gravement malade. Utilisez des termes simples, comme « aliments sécuritaires » et « aliments dangereux ».
    Ensuite, apprenez-lui les noms des « aliments dangereux » et montrez-les-lui à l’épicerie ou à l’aide d’images.
  • Gardez votre calme, autant que possible, pour éviter de transmettre un sentiment d’anxiété à votre enfant. Il est important que ce dernier prenne l’allergie au sérieux, sans qu’il se sente démuni face à elle. Expliquez-lui que c’est normal d’avoir des craintes, mais que ce sont les bonnes habitudes et la vigilance qui le protégeront, non pas la peur.
  • Enseignez-lui à reconnaître une réaction allergique
  • Dès le jeune âge, impliquez votre enfant dans les gestes de prévention. Que ce soit la lecture d’étiquettes, l’achat et la préparation de nourriture sécuritaire, le nettoyage des surfaces ou le port de l’auto-injecteur, montrez-lui ce que vous faites et expliquez-lui pourquoi.
  • Utilisez-le « nous » plutôt que le « je », pour renforcer vos messages, par exemple : « Nous avons notre auto-injecteur à la portée de la main, nous sommes donc prêts à partir. »
  • Expliquez à votre enfant qu’il n’est pas le seul. Au Québec, plus de 300 000 personnes sont touchées par les allergies alimentaires, dont 75 000 enfants.

Suggestions de lecture :

Moi, je connais ça les allergies! (Dominique Seigneur avec illustrations de Jacques Laplante), Éditions de l’Homme, 2019.

Laisse-moi t’expliquer…Les allergies alimentaires (Solene Bourque et Martine Desautels), Éditions Midi Trente, 2012.

Pas de noix pour Sara – Une histoire sur…les allergies alimentaires (Sylvie Louis), Les éditions Enfants Québec, 2009.

Développer l’autonomie du jeune enfant allergique

Voici certaines consignes et connaissances de base pour développer l’autonomie de l’enfant allergique et favoriser sa sécurité.

  • Connaître les allergènes à éviter et savoir communiquer cette information aux autres
  • Ne manger que les aliments que vous lui préparez et ceux qui lui sont servis par les personnes de confiance que vous nommerez
  • Se laver les mains, les surfaces de travail et de repas avant et après avoir mangé
  • N’utiliser que les assiettes, bols, ustensiles, verres et bouteilles qui lui sont destinés et ne pas partager de tels items avec les autres
  • Savoir reconnaître les symptômes d’une réaction allergique et prévenir quelqu’un, immédiatement, s’il pense être en train de vivre une réaction allergique; rassurez-le qu’on s’occupera de lui dans une telle situation
  • Porter son auto-injecteur à la taille, dès qu’il aura la maturité requise.
  • Utiliser l’auto-injecteur, lorsqu’il aura la maturité requise
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Je deviens membre de la communauté

Pour connaitre les dernières actualités et bénéficier de services gratuits, abonnez-vous à l’infolettre d’Allergies Québec. Vous devenez ainsi membre de l’association, sans aucuns frais.