4 étapes clés pour recevoir un enfant allergique à la maison en toute sécurité

recevoir enfant allergique

Vous êtes stressé à l’idée de recevoir l’ami allergique de votre enfant ? Voici comment bien vous y préparer… en toute tranquillité !

L’été est à nos portes et, avec la saison chaude, les rassemblements extérieurs se multiplient. Vous aurez enfin l’occasion d’accueillir votre famille et vos amis pour un barbecue à la maison. Mais voilà : votre fils de 8 ans vous demande s’il peut inviter son copain allergique. Vous hésitez à lui répondre, car vous ne savez pas trop par où commencer pour cuisiner un repas sécuritaire pour cet enfant allergique. N’hésitez plus ! Allergies Québec vous propose les 4 étapes clés pour recevoir un enfant allergique en toute sécurité !

Étape 1 : Discutez avec les parents de l’enfant allergique

Il arrive qu’un enfant allergique soit exclu de certaines activités sociales, car sa condition cause des inquiétudes chez les familles hôtes. Pourtant, avec un peu de préparation, on peut diminuer considérablement les chances qu’une réaction allergique survienne.

La première chose à faire avant de recevoir un enfant allergique à la maison est de discuter avec ses parents. Ce sont les personnes les mieux placées pour vous renseigner sur les allergies de leur enfant et sur les aliments que vous devez éliminer de votre menu. En effet, la gestion des risques liés aux allergies alimentaires fait partie de leur réalité familiale. Profitez de leur expérience et de leurs connaissances sur le sujet !

Voici quelques exemples de questions que vous pourriez poser aux parents :

  • À quel(s) aliment(s) votre enfant est-il allergique ? Il s’agit là de la question de base, puisque ces aliments devront être proscrits du menu de l’enfant allergique.
  • Dans quels aliments ou produits alimentaires retrouve-t-on ce ou ces aliments ? Si les allergies alimentaires ne font pas partie de votre réalité, vous aurez peut-être de la difficulté à identifier la présence avérée ou possible des allergènes dans les aliments. C’est tout à fait normal. Les parents de l’enfant allergique vous aideront donc grandement à ce sujet ! 
  • Y a-t-il des repas, aliments préparés ou marques de produits qui sont sécuritaires pour votre enfant ? La question est pertinente, surtout si l’enfant vit avec plusieurs allergies alimentaires. Ces produits pourraient vous faciliter la tâche lorsque viendra le temps de planifier le menu !

Il se peut que vous ne vous sentiez pas à l’aise de préparer le repas pour un enfant allergique, ce qui est tout à fait acceptable! Si c’est le cas, cependant, mieux vaut en informer rapidement les parents. Ceux-ci pourront alors fournir le repas, les breuvages et/ou les collations de leur enfant. De cette manière, vous pourrez aller de l’avant avec la visite plutôt que de faire vivre de l’isolement à l’enfant. Notez qu’il est aussi possible que les parents se sentent plus à l’aise de fournir la nourriture de leur enfant si ce dernier vient vous visiter!

Étape 2 : Planifiez un menu sécuritaire pour l’enfant allergique

Idéalement, un seul menu exempt des allergènes à éviter devrait être planifié lorsque vous recevez un enfant allergique. Pourquoi ?

D’abord, la tâche sera plus facile puisque vous n’aurez pas besoin de prévoir deux recettes. Vous limiterez également le risque de contamination croisée quand vous préparerez le repas sans allergènes et l’autre qui en contient. Enfin, lors du service du repas, vous éviterez beaucoup de stress à vérifier que vos invités — surtout si ce sont des enfants ! — ne contaminent pas le repas sans allergènes !

Pour éviter la contamination croisée, vous n’aurez qu’à vous assurer qu’à chaque étape de préparation, toutes les surfaces qui entrent en contact avec votre repas sont impeccables, allant de vos mains, jusqu’à l’assiette que vous servez à l’enfant allergique.

Pour plus d’informations sur la prévention de la contamination croisée :

Une fois que vous aurez planifié le menu et les breuvages, prenez le temps de valider le tout auprès des parents de l’enfant allergique. Vous aurez alors la certitude que votre repas est sécuritaire et, si ce n’est pas le cas, aurez l’occasion d’y apporter les modifications nécessaires. Et, qui sait, les parents vous donneront peut-être quelques astuces pour vous faciliter la vie !

Et rappelez-vous : si vous avez un doute sur la présence potentielle d’un allergène dans un produit, prenez une photo de la liste des ingrédients, puis envoyez-là aux parents de l’enfant allergique. Ceux-ci pourront ainsi vous confirmer que l’aliment est sécuritaire ou non, puisqu’ils sont devenus avec le temps des experts de l’identification des allergènes sur l’étiquetage des aliments.

Étape 3 : Préparez votre famille

Avant de recevoir un enfant allergique à la maison, prenez le temps de discuter avec votre famille des allergies alimentaires et de leurs dangers. Même si les jeunes sont de plus en plus conscientisés et confrontés à cette réalité à la garderie et à l’école, un rappel est toujours pertinent.

Profitez de l’occasion pour rappeler à vos enfants quelques règles de bases pour protéger les personnes allergiques :

  • Se laver les mains avant les repas, mais aussi après avoir mangé, puisque des allergènes pourraient se retrouver sur les mains des convives, petits et grands, et s’avérer dangereux pour l’enfant allergique.
  • Ne pas échanger de nourriture, surtout avec l’enfant allergique, puisque certains aliments pourraient contenir ses allergènes.
  • Pendant que l’enfant allergique est à la maison, ne pas lui offrir d’aliments avant d’avoir au préalable confirmé avec vous qu’il était sécuritaire.
  • Venir vous avertir immédiatement s’ils remarquent que l’enfant allergique ne se sent pas bien.

Étape 4 : Soyez prêt(e) à réagir… en tout temps !

Malgré toutes les précautions que vous prendrez, vous devez garder en tête que le risque zéro n’existe pas lorsqu’il est question d’allergies alimentaires. Ainsi, la meilleure manière d’assurer la sécurité d’un enfant allergique est d’être prêt(e) à réagir dès l’apparition des premiers symptômes d’une réaction.

Il est impossible de prévoir la gravité d’une réaction allergique. Parfois, la réaction se limitera à une rougeur sur la peau. Mais cette rougeur pourrait s’étendre et se transformer en une anaphylaxie. Vous devez donc considérer toute réaction comme ayant le potentiel de mettre la vie en danger.

Le seul traitement efficace pour contrer une réaction allergique est l’auto-injecteur d’épinéphrine. Et plus on retarde son administration, plus la réaction risque de s’aggraver et mettre la vie en danger.

Pour parer à toute éventualité, assurez-vous que les parents de l’enfant allergique vous laissent un auto-injecteur d’épinéphrine et n’hésitez pas à l’utiliser en cas de besoin.

En terminant, rappelez-vous qu’il est possible de recevoir un enfant allergique en toute tranquillité. Il s’agit de bien s’y préparer.

Bon été !

Katia Vermette, rédactrice agréée

Pour plus d’information sur l’anaphylaxie et son traitement :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email