Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Comment rester « zen » à Noël avec des allergies alimentaires?

Publié dans : Categorie

15 décembre 2015

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Inscrivez-vous à l'infolettre

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Comment rester « zen » à Noël avec des allergies alimentaires?

Par Katia Vermette, rédactrice

Noël approche à grands pas et, avec les célébrations qui l’accompagnent, il n’est pas surprenant de se sentir dépassé, surtout si l’on doit composer avec des allergies alimentaires. Afin de vous aider à rester « zen » pendant cette période festive, nous vous avons préparé une liste d’éléments à prendre en considération si vous ou votre enfant avez des allergies alimentaires et êtes reçu par un proche!

1.       Avisez l’hôte que vous ou un membre de votre famille vivez avec des allergies alimentaires

Comme le dit si bien le dicton, « mieux vaut prévenir que guérir »! Et l’improvisation n’a pas sa place lorsqu’on parle d’allergies alimentaires. Assurez-vous donc que la personne qui vous recevra soit au courant de vos allergies alimentaires. Ne vous gênez pas pour demander à l’hôte le menu qu’il servira à ses convives, de même que la liste des ingrédients qu’il utilisera (fournissez-lui une liste des éléments à surveiller, au besoin).  

Si possible, lisez vous-même l’étiquette des produits utilisés dans la recette. En effet, pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de cuisinier pour des personnes allergiques, certains ingrédients cachés pourraient échapper à sa vigilance. Si possible, proposez à votre hôte de l’aider dans la planification du menu. Vous pourrez donc repérer plus facilement les risques et proposer des ajustements si nécessaires.

2.       Offrez à l’hôte de préparer le dessert pour tous les convives

Le dessert constitue une source de stress pour les personnes allergiques parce qu’il contient souvent des allergènes : œufs, lait, noix, arachides, etc. En vous proposant de le préparer, vous vous assurerez que les allergènes à éviter sont absents de votre recette et, par le fait même, vous soulagerez votre hôte de cette tâche.

3.       Dans la mesure du possible, évitez de prendre part aux repas de type « buffet »

Source de contamination croisée par excellence, les buffets représentent un très grand risque pour les personnes allergiques. S’il n’est pas possible d’y échapper, quelques précautions s’imposent pour assurer votre sécurité ou celle de votre enfant allergique. Veillez à ce que chaque plat ait son propre ustensile pour le service et informez-vous des ingrédients composant chaque recette. Demandez à vous servir en premier afin d’éviter que des intrus ne s’introduisent dans un des plats sécuritaires. Finalement,  si vous avez un doute quant à la sécurité d’un plat, vous devriez éviter de le consommer.

4.       En cas de doute, apportez votre repas ou celui de votre enfant allergique

Il est parfois difficile pour une personne non allergique d’assurer l’absence d’allergènes alimentaires et pour la personne allergique de faire confiance à l’hôte qui la reçoit, et avec raison. Si vous avez le moindre doute quant à la sécurité du menu, apportez le repas de la personne allergique. Vous aurez donc un stress en moins sur les épaules.

5.       Assurez-vous d’avoir en tout temps votre auto-injecteur d’épinéphrine

On ne le dira jamais assez : une personne allergique doit toujours avoir avec elle son auto-injecteur en cas de réaction allergique... même si vous êtes certain que le menu ne présente aucun risque... même si votre hôte vous assure qu’il n’a utilisé aucun ingrédient contenant des allergènes... même si vous apportez votre propre repas. Parce que, malheureusement, il est impossible de tout prévoir. De plus, les réactions allergiques surviennent parfois au contact de traces d’allergènes.

Quoi qu’il en soit, l’essentiel en cette période de festivités est d’avoir du plaisir avec ceux que vous aimez. Quels que soient les moyens que vous adopterez, l'important est d’assurer la sécurité de la personne allergique. Et le meilleur moyen d’y arriver, c’est par la planification. Il vous sera donc plus facile de profiter des célébrations du temps des fêtes en restant « zen »!

Joyeux Noël et bonne année à tous!

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies