SEIPA : Accélérer le diagnostic chez le jeune patient touché par cette hypersensibilité alimentaire méconnue

Le Syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires, le SEIPA, est une condition méconnue, même chez les professionnels de la santé. Ainsi, les nourrissons et jeunes enfants peinent souvent à recevoir un diagnostic malgré des symptômes persistants. Pour sensibiliser les intervenants, nous avons rencontré Dre Émilie Proulx, Allergologue en pédiatrie.

Pour en savoir plus, visionnez cette capsule de moins de 3 minutes, destinée aux professionnels de la santé  : 

Allergies Québec : Quelles sont les manifestations cliniques du SEIPA en phase aiguë?  

 Le SEIPA est une hypersensibilité alimentaire provoquant une réaction anormale du système immunitaire à un aliment qui devrait normalement être toléré. Il s’agit d’une réaction impliquant les cellules d’allergie de la paroi du tube digestif, plutôt que les anticorps d’allergie IgE, comme c’est le cas dans une allergie alimentaire classique. 

Parmi les manifestations cliniques de la phase aiguë du SEIPA, on rapporte des vomissements profus et répétés, souvent accompagnés de pâleur, léthargie ou de ces deux symptômes en même temps.  

Les manifestations apparaissent habituellement d’une à quatre heures après l’ingestion de l’aliment responsable de la réaction. 

 Le SEIPA est parfois confondu avec la gastro-entérite, l’intoxication alimentaire ou encore avec des infections sévères d’autres sites entraînant un sepsis. 

Allergies Québec : En général, à quel âge et dans quelles circonstances le SEIPA se déclare-t-il?  

En général le SEIPA se déclare chez les nourrissons âgés de 2 à 7 mois, souvent au moment de l’introduction des préparations lactées ou des aliments solides. 

 Il peut se déclencher à la première exposition ou après une période de tolérance. 

 Le lait et le soya sont les aliments les plus fréquemment impliqués dans le SEIPA chronique, puisqu’ils sont généralement consommés tous les jours. D’autres aliments comme les œufs et les céréales dont le riz, l’avoine, le blé, le maïs et l’orge sont également en cause, souvent dans les formes aiguës. 

Allergies Québec : Comment accélérer le diagnostic des enfants vivant avec un SEIPA?  

Pour accélérer le diagnostic, il faut rester attentif, même lorsque le patient présente des symptômes qui semblent non spécifiques. 

Le diagnostic est basé sur l’histoire clinique, car il n’existe pas de test diagnostique validé pour le SEIPA. Elle devrait inclure la nature de l’exposition et l’aliment impliqué, le délai écoulé entre l’exposition et l’apparition des symptômes et l’absence de symptômes d’autres sphères, comme ceux du système cutané ou respiratoire. 

On peut référer son patient en allergologie pour confirmer le diagnostic de SEIPA, lors d’un événement isolé avec absence de réexposition à l’aliment, ainsi que lorsque le SEIPA est relié à des aliments multiples rendant l’introduction des aliments difficile. 

Certains patients devraient plutôt être référés en gastroentérologie, notamment lorsque les symptômes digestifs sont atypiques ou persistent malgré le retrait des aliments soupçonnés. 

Nos contenus et services gratuits vous tiennent à cœur?

Faites la différence dès maintenant! 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Je deviens membre de la communauté

Pour connaitre les dernières actualités et bénéficier de services gratuits, abonnez-vous à l’infolettre d’Allergies Québec. Vous devenez ainsi membre de l’association, sans aucuns frais.
* champs requis