Allergie au lait de vache : testez vos connaissances

allergie au lait de vache tester ses connaissances

Le lait de vache fait partie des 9 aliments recensés par Santé Canada qui sont responsable de plus de 90% des réactions allergiques sévères. Connaissez-vous bien l’allergie au lait de vache ?

  1. L’allergie au lait est présente seulement chez les nourrissons. VRAI ou FAUX

FAUX. Le lait de vache est l’un des allergènes alimentaires les plus fréquents et il est vrai que l’allergie au lait se développe souvent au cours de la première année de vie du nourrisson. Toutefois, elle touche également les enfants et parfois les adultes; 2 à 4% des jeunes enfants présenteraient une allergie au lait de vache, alors que moins de 0,5% des adultes seraient touchés par cette allergie. 

  1. Allergique au lait un jour, allergique au lait toujours! VRAI ou FAUX

FAUX. Dans la plupart des cas, l’allergie au lait disparaît avec les années. En effet, environ 50 % des enfants avec un diagnostic d’allergie au lait de vache développe une tolérance à l’âge de 1 an, plus de 75 % à l’âge de 3 ans et plus de 90 % à l’âge de 6 ans (5, 6). Cependant, chez certaines personnes, l’allergie au lait peut persister jusqu’à l’âge adulte. Notez bien que le mot tolérance est utilisé ici dans son sens médical, c’est-à-dire de supporter sans manifestation de réaction allergique, et non pas le fait de supporter quelque chose de désagréable.

Plusieurs enfants allergiques au lait de vache tolèrent une version cuite dans des produits de boulangerie et de pâtisserie (le produit doit être fortement chauffé et entièrement cuit) (2). Les jeunes enfants allergiques au lait frais, mais qui peuvent manger du lait cuit sans réagir, seraient plus susceptibles de perdre leur allergie au lait, et ce, plus rapidement que les enfants qui réagissent au lait cuit (7).

* Il demeure impératif de discuter avec votre professionnel de la santé ou votre allergologue avant d’ajouter du lait frais ou cuit ou des ingrédients et aliments contenant du lait, dans l’alimentation de la personne allergique.

  1. Une personne allergique au lait peut consommer du lait sans lactose. VRAI ou FAUX

FAUX. Les produits laitiers sans lactose permettent de diminuer les symptômes liés à l’intolérance au lactose seulement. Ils ne sont pas adaptés à une allergie au lait. Le lactose est un sucre que l’on retrouve naturellement dans le lait. Le processus de fabrication du lait sans lactose permet de scinder la molécule de lactose en deux autres types de sucre, ce qui le rend plus facile à digérer pour les personnes intolérantes.

Une allergie alimentaire au lait de vache survient lorsque le système immunitaire réagit de manière excessive à une protéine contenue dans le lait de vache et dans les produits à base de lait de vache comme le yogourt, la crème ou le fromage. Le lait sans lactose contient les protéines du lait de vache donc ne convient pas à une personne allergique au lait.

Nos contenus et services gratuits vous tiennent à cœur?

Faites la différence dès maintenant! 

4. Les nourrissons qui ne sont pas allaités et qui présentent une allergie au lait de vache peuvent seulement consommer des préparations pour nourrissons à base d’acides aminés. VRAI ou FAUX

FAUX. Bien qu’une préparation à base d’acides aminés soit nécessaire pour certains nourrissons, plus de 90% des enfants avec une allergie à la protéine de lait de vache tolèrent, sans manifestation de réaction allergique, une préparation pour nourrisson fortement hydrolysée (8).

Une préparation fortement hydrolysée est recommandée comme traitement de première intention de l’allergie au lait de vache chez les nourrissons par la European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition (ESPGHAN) et la World Allergy Organization (WAO) (8). La sévérité des symptômes, la préférence du parent de l’enfant allergique, l’efficacité et le coût de la formule doivent également être pris en compte dans le choix de la préparation (8).

Les préparations à base d’acides aminés sont hypoallergéniques, et sont indiquées dans les rares cas où une préparation fortement hydrolysée n’engendre pas une réponse optimale ou encore qu’elle provoque une réaction allergique chez le nourrisson présentant une allergie au lait de vache (8).

Il est à noter que les préparations partiellement hydrolysées ne doivent pas être utilisées pour traiter l’allergie au lait de vache.

* Consultez votre professionnel de la santé ou votre allergologue afin qu’il vous indique la préparation pour nourrisson la plus appropriée pour votre enfant.

5. Les fabricants doivent déclarer la présence de lait de vache dans la liste d’ingrédients ou dans la mention « Contient ». VRAI ou FAUX

VRAI. Le Règlement sur les aliments et les drogues oblige les fabricants à indiquer la présence des allergènes alimentaires prioritaires, les sources de gluten et les sulfites sur tout aliment emballé. Le lait de vache fait partie des 9 allergènes prioritaires à déclaration obligatoire.

Les fabricants doivent toujours utiliser le nom prescrit de l’allergène, puisqu’il permet au consommateur de reconnaître facilement l’allergène en tout temps (ex. : œuf, lait, sésame, moutarde, etc.). Les allergènes doivent être déclarés au moins une fois dans la liste des ingrédients. Ils peuvent aussi être énumérés dans la mention « Contient » qui se situe tout de suite après la liste des ingrédients. (9)

Des mises en garde concernant la contamination croisée sont utilisées lorsqu’un allergène alimentaire peut se retrouver dans l’aliment de façon involontaire, malgré les bonnes pratiques de fabrication de l’entreprise. La mention « peut contenir » indique un risque réel de contamination croisée, et doit être prise au sérieux par la personne allergique. La contamination croisée arrive lorsque l’allergène est transmis à un aliment « sécuritaire » par un contact passager via les mains, une planche à découper, un équipement de production, un linge à vaisselle, etc. (10)

Vous ou votre enfant présentez une allergie au lait de vache confirmée par un professionnel de la santé? Certains outils et sources crédibles d’information peuvent vous aider dans la gestion quotidienne de cette allergie. En voici quelques-uns :

Cet article a été réalisé grâce au soutien financier de Nutramigen – Centre d’allergies.

(1) Association des allergologues et immunologues du Québec. (2016). Allergie au lait. Repéré à http://www.allerg.qc.ca/Information_allergique/3_3c_lait.html

(2) Santé Canada. (2016). Lait — allergène alimentaire

(3) Fiocchi, A. (2010). Diagnosis and Rational for Action against Cow’s Milk Allergy (DRACMA): A summary report. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 126(6), 119-1128. DOI 10.1016/j.jaci.2010.10.0

(4) World Allergy Organization. (2012). Cow’s milk allergy in children. Repéré à http://www.worldallergy.org/professional/allergic_diseases_center/cows_milk_allergy_in_children/

(5) Høst A, Halken S, Jacobsen HP, Christensen AE, Herskind AM, Plesner K. Clinical course of cow’s milk protein allergy/intolerance and atopic diseases in childhood. Pediatr Allergy Immunol. 2002;13(s15):23-8.

(6) Høst A. Frequency of cow’s milk allergy in childhood. Ann Allergy Asthma Immunol. 2002 Dec;89(6 Suppl 1):33-7.

(7) Long term followup with baked milk challenge. Dulnap JH, et al J Allergy Clin Immunol Pract 2018;6(5):1699.

(8) Canadian Family Physician | Le Médecin de famille canadien, Vol 67: MARCH | MARS 2021

(9) Gouvernement du Canada, Allergènes alimentaires, gluten et sulfites ajoutés. Repéré à  https://inspection.canada.ca/exigences-en-matiere-d-etiquetage-des-aliments/etiquetage/industrie/liste-d-ingredients-et-allergenes/fra/1383612857522/1383612932341?chap=2#s8c2

(10) Allergies Québec, Top 9 des allergènes les plus fréquents, Revue Moi Parent, Été 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Je deviens membre de la communauté

Pour connaitre les dernières actualités et bénéficier de services gratuits, abonnez-vous à l’infolettre d’Allergies Québec. Vous devenez ainsi membre de l’association, sans aucuns frais.

Je deviens membre de la communauté

Pour connaitre les dernières actualités et bénéficier de services gratuits, abonnez-vous à l’infolettre d’Allergies Québec. Vous devenez ainsi membre de l’association, sans aucuns frais.