Nouvelles

Poivron Allergies Québec

L’auto-injecteur d’épinéphrine selon l’âge de l’enfant

Publié dans : Categorie

18 juin 2019

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Recevoir l'infolettre & Devenir membre (gratuit)

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Par Katia Vermette

L’épinéphrine constitue le traitement de choix lors d’une réaction anaphylactique. Voici quelques précisions sur l’auto-injecteur d’épinéphrine qui rendront son transport et son utilisation plus efficace pour votre enfant, en fonction de son âge.

Le recours à l’épinéphrine lors d’une réaction allergique sévère ou d’une anaphylaxie est souvent insécurisant, surtout lorsque la personne à qui l’on doit injecter le médicament est un enfant. Voici les réponses à certaines de vos questions concernant le transport et l’administration de l’auto-injecteur chez le petit allergique.

À quel âge un enfant allergique peut-il porter sur lui son auto-injecteur d’épinéphrine?

Dans son document L’anaphylaxie à l’école et dans les autres milieux, la Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique estime que l’enfant fait généralement preuve d’assez de maturité pour porter lui-même son auto-injecteur d’épinéphrine vers l’âge de 6 ou 7 ans.

La décision de laisser un enfant porter sa médication d’urgence à la ceinture reviendra évidemment aux parents et dépendra notamment de sa maturité.

Si vous jugez que votre enfant est prêt à porter sur lui son auto-injecteur d’épinéphrine, sachez qu’il existe des étuis munis d’une ceinture qui sont spécialement conçus pour le transport de ce type de médication d’urgence. Le fabricant de l’EpiPenMD offre par exemple aux personnes qui se procurent l’auto-injecteur de commander gratuitement un étui de transport.  

À quel âge un enfant peut-il administrer lui-même son auto-injecteur d’épinéphrine?

Tout comme pour le port de l’auto-injecteur, l’âge auquel un enfant est en mesure de s’administrer lui-même sa médication d’urgence dépendra de sa maturité, de sa capacité à reconnaître les symptômes de l’anaphylaxie et de ses connaissances  reliées à l’administration du médicament.

Si votre enfant porte sur lui son auto-injecteur d’épinéphrine et que vous croyez qu’il est en mesure de se l’administrer seul, prenez le temps de discuter avec lui. Vérifiez ses connaissances et validez son aisance à manipuler le dispositif. À cet effet, il est possible de commander un auto-injecteur de formation auprès du fabricant, lequel permettra à votre enfant de se familiariser avec l’auto-injecteur et de s’exercer à l’utiliser. Et, lors du processus d'apprentissage, prenez soin de prendre en considération les craintes et es angoisses de votre petit en ce qui concerne la gestion d’une réaction allergique.

À lire aussi — Comment discuter des allergies alimentaires avec votre jeune enfant?

Il est à noter que si votre enfant est victime d’une réaction allergique et qu’il n’est pas en mesure d’utiliser lui-même son auto-injecteur et en l’absence d’un premier répondant, la loi autorise n’importe quelle personne présente sur les lieux à le faire à sa place.

À lire aussi — Réaction allergique sévère et anaphylaxie : qui peut intervenir?

 

À quel âge l’enfant peut-il passer de la dose d’épinéphrine enfant à la dose adulte?

En fait, le choix de la dose pour un auto-injecteur d’épinéphrine ne dépendra pas de l’âge, mais plutôt du poids de l’enfant :

  • 30kg (66 lbs) et plus : dose de 0,3 mg d’épinéphrine (EpipenMD, Auvi-QMD 0,3 mg);
  • Entre 10 kg (22 lbs) et 30 kg (66 lbs) : dose de 0,15 mg d’épinéphrine (EpipenMD Jr, Auvi-QMD 0,15 mg).
  • Moins de 10 kg (22 lbs) : la Société canadienne de pédiatrie recommande aux médecins et aux familles de « soupeser les avantages et les risques d’administrer l’adrénaline par seringue après qu’un membre de la famille la prélève dans de petites fioles »[1].

Notes :

  • Les recommandations présentées ci-haut sont celles de la Société canadienne de pédiatrie. L’intervalle de poids associé aux doses recommandées peut varier sensiblement selon le fabricant de l’auto-injecteur d’épinéphrine. Pour l’EpipenMC par exemple, le fabricant recommande une dose de 0,3 mg pour les enfants de 30 kg ou moins.
  • Pour confirmer la dose recommandée d’épinéphrine selon les particularités de l’historique médical de votre enfant, consultez votre médecin.

 Quelles sont les recommandations concernant le recours à l’auto-injecteur d’épinéphrine chez l’enfant?

L’administration d’épinéphrine constitue le seul traitement lorsqu’une réaction allergique sévère ou une anaphylaxie se déclare chez l’individu allergique, qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte. Pourtant, certains hésitent à recourir à l’auto-injecteur.

On remarque que l’épinéphrine est sous-utilisée dans la population allergique, notamment en raison de la non-reconnaissance des symptômes de l’anaphylaxie, de la peur de l’injection ou encore du fait que la personne n’ait pas son auto-injecteur à portée de main[2]. En ce qui concerne plus spécifiquement les enfants, une étude avance même que seulement le tiers des réactions allergiques sévères seraient traitées avec l’épinéphrine avant l’arrivée en centre hospitalier[3].

Voici un rappel des étapes à suivre lorsqu’une réaction allergique survient :

1. Administrer une dose d’épinéphrine à l’aide de l’auto-injecteur dès l'apparition d'un symptôme grave ou d'une combinaison de symptômes légéers affectant plus d'un système (instructions détaillées pour l’EpipenMD et pour l’Auvi-Q MC). Voir tableau ci-dessous.

2. Appeler le 9-1-1.

3. En cas de malaise ou d’étourdissement, étendre la personne sur le dos, soulever ses jambes et les garder surélevées. En cas de nausées, de vomissements ou de difficultés respiratoires, laisser la personne s’asseoir ou se coucher sur le côté.

4. Administrer une deuxième dose d’épinéphrine aussi rapidement que 5 minutes après l’injection de la première dose si les symptômes ne s’améliorent pas.
Faire transporter immédiatement la personne à l’hôpital en ambulance.


À noter aussi :

  • Retarder l’utilisation de l’auto-injecteur peut être fatal, alors que l’utiliser quand ce n’est pas absolument nécessaire n’aura pas de conséquences graves chez une personne en santé.
  • Bien qu’il soit préférable d’utiliser la bonne dose d’épinéphrine en fonction du poids de l’enfant, une dose adulte peut être administrée en cas d’urgence, si vous constatez l’apparition des signes d’anaphylaxie chez votre enfant et que seul un auto-injecteur en format adulte est disponible.

Pour aller plus loin :


[1] Société canadienne de pédiatrie (1er janvier 2011, reconduit le 28 février 2018). Document de principes — Le traitement d’urgence de l’anaphylaxie chez les nourrissons et les enfants. Repéré à https://www.cps.ca/fr/documents/position/traitement-urgent-anaphylaxie

[2] Price, B. T. et coll. (2018). Underuse of epinephrine for the treatment of anaphylaxis: missed opportunities. Journal of Asthma and Allergy, 11:143-151.

[3] Robinson, M et coll. (2017). Factors associated with epinephrine administration for anaphylaxis in children before arrival to the emergency department. Annals of Allergy, Asthma & Immunology, 119(2) :164-169.

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies