Comment conserver l’épinéphrine l’hiver ?

Il est important d’entreposer adéquatement son auto-injecteur afin de s’assurer qu’il soit prêt à être utilisé en cas de réaction allergique grave. L’auto-injecteur peut être exposé à des températures allant de 15 à 30°C.

Avec l’hiver et les grands froids, comment s’assurer de respecter cet intervalle ?

Lorsque vous pratiquez un sport d’hiver ou êtes à l’extérieur pour une période prolongée, le meilleur endroit pour porter votre auto-injecteur est la poche intérieure de votre manteau. L’utilisation d’une glacière ou d’une couverture est contre-indiquée, voire même dangereuse, puisque cela ne permettrait pas d’assurer une conservation à la bonne température et par conséquent affecterait son efficacité.

Dehors, en ski, en patin ou lors de toute activité extérieure, placez l’auto-injecteur dans la poche intérieure de votre manteau. Les pochettes de type Friio sont inutiles en hiver puisqu’elles ne protégeront pas votre auto-injecteur lors de grands froids; elles sont conçues pour garder votre auto-injecteur au frais en été.

Ne laissez jamais votre auto-injecteur dans la voiture en hiver.

Petite précision par rapport à l’Epipen®

Une question est fréquemment soulevée reliée la fenêtre située sur le côté de l’auto-injecteur l’Epipen® laissant entrevoir l’épinéphrine. Le médicament, qui est incolore à la base, devrait se colorer lorsqu’il n’est plus efficace. Est-ce le cas lorsque l’auto-injecteur est exposé à des températures inadéquates?

Théoriquement, oui, mais il y a des exceptions. Par exemple, si la médication liquide contenue dans l’auto-injecteur a gelé, le changement de couleur peut ne pas avoir le temps de s’opérer. Il faut donc vous fiez à votre jugement. Si vous croyez que votre auto-injecteur a été exposé suffisamment longtemps à des températures à l’extérieur de l’intervalle proposée de 15 à 30°C, mieux vaut être prudent et vous en procurer un autre. Le même principe s’applique pour la date d’expiration : elle représente le premier indicateur de remplacement du médicament, même s’il est resté incolore.

Vous partez en voyage dans une destination soleil?

Ayez en tout temps deux auto-injecteurs en votre possession. Certains préfèreront en apporter davantage.

  • Gardez-les sur vous ou dans deux bagages au cas où l’un d’eux serait égaré.
  • Ayez à la portée de la main une ordonnance pour tous vos médicaments, afin de vous en procurer d’autres si nécessaire.
  • Faites signer une lettre par votre médecin (allergologue ou généraliste) spécifiant que vous devez être en possession de vos auto-injecteurs d’épinéphrine en tout temps y compris à bord de l’avion.
  • Ne rangez jamais les auto-injecteurs dans les valises qui sont transportées dans la soute à bagages ou dans un compartiment dont la température n’est pas connue.

À la plage :

  • Enveloppez l’auto-injecteur dans une serviette de plage sèche et placez-le dans un endroit sec, à l’ombre.
  • Placez l’auto-injecteur dans une glacière ou une bouteille isolante «thermos» sans eau, ni glace, ni bloc réfrigérant.
  • Notez qu’il existe des pochettes conçues spécialement pour conserver vos auto-injecteurs à la température prescrite, de 15°C et 30°C.

En terminant, nous aimerions partager un conseil peu scientifique mais bien pratique! Procurez-vous un thermomètre auto-adhésif semblable à celui utilisé pour les aquariums et collez-le sur le boîtier de plastique protégeant votre auto-injecteur. Vous obtiendrez une approximation de la température et serez en mesure d’ajuster la conservation de votre médication au besoin.

Bon hiver en toute sécurité!