Se nourrir à l’ère de la COVID-19 lorsqu’on vit avec des allergies alimentaires

Se nourrir à l’ère de la COVID-19 lorsqu’on vit avec des allergies alimentaires

Pénuries à prévoir, achats en quantités limités, confinement imposé. La COVID-19 amène son lot de défis pour la personne allergique.

Dans le contexte de la COVID-19, l’incertitude plane quant à l’approvisionnement dans les commerces d’alimentation. Même si le gouvernement assure qu’aucune pénurie n’est à prévoir dans un avenir rapproché, certaines personnes allergiques sont inquiètes. Si c’est votre cas, voici quelques astuces pour mieux planifier votre alimentation au cours des prochaines semaines.

Préparez une liste des aliments et ingrédients sécuritaires et essentiels

Faites l’inventaire de votre réfrigérateur et de votre garde-manger afin d’identifier les produits les plus difficilement substituables et qui sont à la base de votre menu. Par exemple, si vous êtes allergique au blé, des pains ou des farines exempts de blé vous permettront de maintenir une alimentation équilibrée tout au long de la pandémie.

Pensez également à ajouter sur votre liste des aliments « passe-partout » exempts des allergènes que vous devez éviter, par exemple de la farine tout usage, des laits en boîte qui se conservent à la température ambiante, des bouillons, des grains entiers comme le riz ou le quinoa et des cannages.

Faites progressivement des réserves des aliments et ingrédients essentiels

Sans vider les tablettes des commerces d’alimentation, procurez-vous, si possible, une plus grande quantité des items essentiels identifiés sur votre liste lorsque vous vous rendrez à l’épicerie ou que vous préparerez votre commande en ligne. Ce faisant, vous serez certain de ne manquer d’aucun aliment au cours des prochaines semaines. 

Vérifiez la disponibilité des produits avant de vous déplacer en épicerie

Pour les aliments plus difficiles à trouver, pourquoi ne pas appeler votre commerçant avant de vous présenter en magasin afin de vous assurer que le produit dont vous avez besoin est toujours disponible ? De cette manière, vous éviterez de vous rendre dans plusieurs épiceries pour dénicher l’aliment désiré.

Si vous optez pour la livraison de vos provisions, sachez que, dans certains cas, il y a une attente pouvant aller jusqu’à une semaine pour recevoir votre épicerie commandée en ligne. S’il vous est impossible de vous déplacer en magasin, assurez-vous de passer votre commande avant que votre garde-manger soit vide.

Prévoyez votre menu pour les prochaines semaines

Dans le contexte actuel de confinement, pensez à planifier les repas pour plusieurs semaines et prévoyez l’achat de la quantité nécessaire d’aliments et ingrédients dont vous aurez besoin, particulièrement ceux qui sont essentiels et sécuritaires pour vous et les membres de votre famille.

Privilégiez les recettes dans lesquelles vous pourrez substituer des aliments

Identifiez des recettes sécuritaires dont les ingrédients peuvent être remplacés par d’autres, tout aussi sécuritaires, en cas de rupture d’approvisionnement.

Prenons l’exemple de l’allergie au lait de vache. En remplacement de l’allergène, plusieurs produits de substitution sont disponibles, par exemple le lait d’amande, de soya ou de riz. En cas d’une éventuelle pénurie de l’un de ces laits, vous pourrez envisager des solutions de rechange sécuritaires.

Le site Internet d’Allergies Québec vous propose plusieurs recettes sans allergènes prioritaires, de même que des options pour substituer les allergènes dans vos recettes. Pensez à y jeter un coup d’œil !

Utilisez la force des réseaux sociaux et osez demander de l’aide

Jamais les réseaux sociaux n’auront été aussi essentiels et utiles qu’en cette période de confinement. On le voit un peu partout : les gens sont solidaires et n’hésitent pas à prêter main-forte à ceux qui en ont besoin.

Si vous avez du mal à trouver la marque de farine ou le lait qui est sécuritaire pour vous ou votre enfant, demandez à votre réseau de vous aider. Peut-être que votre cousine, qui habite la ville voisine, en dénichera chez son marchand ou que votre ami d’enfance se rappellera en avoir aperçu à l’épicerie du coin. Même chose si vous êtes en quarantaine et ne pouvez pas sortir pour faire vos emplettes.

En cette période de confinement et d’incertitudes, restons solidaires !

Rejoignez-nous sur Facebook afin de partager vos astuces et vos inquiétudes face aux allergies alimentaires en temps de pandémie.

Par Katia Vermette, rédactrice agréée