L’entrée en vigueur de la Loi 31 facilitera la vie des personnes allergiques

le rôle du pharmacien envers les personnes allergiques

C’est le 25 janvier 2021 que la Loi 31 modifiant principalement la Loi sur la pharmacie est entrée en vigueur au Québec. L’objectif : favoriser l’accès des patients à certains services en pharmacie. Évidemment, l’ensemble de la population bénéficiera de l’élargissement du rôle du pharmacien. Mais saviez-vous que certaines des nouvelles activités faciliteront la vie des personnes allergiques ?

Loi 31 : Quoi de neuf pour la personne allergique ? 

L’autorisation de deux nouvelles activités pour les pharmaciens auront un impact direct sur les personnes vivant avec des allergies alimentaires, soit la prescription d’un médicament en vente libre, de même que la prescription et l’administration d’un médicament en cas d’urgence. Voici les détails de ces nouvelles activités.

  • Les pharmaciens peuvent prescrire un médicament en vente libre 

C’est dans le but de faciliter l’accès à certains soins de santé et d’assurer la sécurité de ces soins que votre pharmacien peut maintenant vous prescrire des médicaments en vente libre (MVL), dont l’auto-injecteur d’épinéphrine. Il s’agit là d’une bonne nouvelle pour les personnes allergiques, surtout dans le contexte actuel où l’accès aux médecins de famille ou aux allergologues s’avère complexe et où les délais pour obtenir un rendez-vous sont parfois importants.

Il est vrai que le pharmacien pouvait auparavant vous vendre un auto-injecteur d’épinéphrine, notamment lorsque votre ordonnance était échue. Vous deviez cependant payer le médicament en entier, puisqu’il n’était remboursé que sur présentation d’une ordonnance médicale valide.

Depuis le 25 janvier dernier, votre pharmacien peut vous prescrire un auto-injecteur d’épinéphrine de manière autonome, ce qui fait que le médicament sera remboursé par vos assurances. Évidemment, il vous posera plusieurs questions afin de valider votre besoin et s’assurera que votre situation clinique réponde aux exigences de la Loi 31. L’ordonnance émise par votre pharmacien sera valide pour une période maximale de 24 mois.

Le pharmacien pourra également vous prescrire des antihistaminique et de l’hydrocortisone topique 1 %, cette dernière étant indiquée dans le traitement de la dermatite atopique (eczéma). Bien que ces médicaments puissent être achetés librement sur les tablettes des pharmacies, le fait d’avoir une ordonnance permettra de réclamer le montant du médicament à votre assureur, si ce dernier couvre le médicament en question ou, si ce n’est pas le cas, d’économiser sur le prix des taxes sur le produit. Rappelons que les antihistaminiques sont inutiles pour contrer les réactions allergiques de type anaphylactique. Seule l’épinéphrine est efficace contre une allergie alimentaire sévère.

  • Les pharmaciens peuvent prescrire et administrer un médicament en cas d’urgence

Depuis l’entrée en vigueur de la Loi 31, votre pharmacien peut également vous prescrire et vous administrer directement de l’épinéphrine si vous vous présentez en pharmacie avec des symptômes d’une réaction anaphylactique. Cette nouvelle activité pourrait grandement réduire les délais dans l’administration du médicament, et ainsi limiter les risques associés à l’anaphylaxie.  

La prescription et l’administration de la diphénhydramine et du salbutamol, un inhalateur utilisé pour contrer les symptômes de l’asthme, sont également prévues à la Loi 31 pour des situations d’urgence. Ces deux médicaments ne sont pas recommandés en traitement de première ligne lors d’une réaction allergique à un aliment. Comme mentionné plus haut, l’épinéphrine est le traitement de choix lors d’une allergie alimentaire sévère.

À lire aussi : Quoi faire en cas d’anaphylaxie et Qu’est-ce qu’un auto-injecteur ?

Les nouvelles activités du pharmacien

Voici les nouveaux services que peut vous offrir dès maintenant votre pharmacien dans le cadre de la Loi 31 :

  • Prescrire un médicament pour un problème de santé mineur ou à titre préventif
  • Modifier une thérapie médicamenteuse pour en assurer la sécurité ou l’efficacité 
  • Prescrire et administrer des vaccins
  • Prolonger une ordonnance
  • Prescrire un médicament en vente libre
  • Prescrire et administrer un médicament en cas d’urgence
  • Substituer un médicament
  • Prescrire et analyser des tests de laboratoire dans le but unique de surveiller la thérapie médicamenteuse (notons qu’il n’est pas question ici de tests d’allergie.)

Notez que ces activités sont pour la plupart remboursées dans le cadre de la Loi sur l’assurance médicament ou de la Loi sur l’assurance maladie. Ainsi, aucuns frais (franchise ou coassurance) ne vous seront facturés si vous bénéficiez de ces services en pharmacie.

Pour plus d’information sur la Loi 31 et les nouvelles activités du pharmacien :

Et n’hésitez pas à communiquez directement avec votre pharmacien !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email