L’expiration de l’auto-injecteur d’épinéphrine

Est-il sécuritaire d’utiliser un auto-injecteur d’épinéphrine expiré ? Nous avons creusé la question pour vous !

Johanne est allergique aux arachides. Lors d’un repas entre amis, sa respiration devient plus difficile. Des plaques d’urticaire apparaissent sur son visage. Elle sent sa gorge se serrer. La réaction anaphylactique dont elle est victime pourrait mettre sa vie en danger si elle ne reçoit pas rapidement une injection d’épinéphrine. Or, l’auto-injecteur qu’elle conserve en tout temps sur elle est expiré depuis six mois. Peut-elle l’utiliser ?

D’abord, le point sur l’épinéphrine

L’épinéphrine se veut l’équivalent médicamenteux de l’adrénaline, cette hormone qui est notamment sécrétée par le corps en réponse à un stress. Vendue sous forme injectable, l’épinéphrine est notamment indiquée dans le traitement d’urgence des réactions allergiques de type anaphylactiques. En pharmacie, l’épinéphrine est disponible en fioles ou en auto-injecteurs (EpiPenMC, EpiPenMC Jr, Auvi-QMC).

Il faut savoir que l’épinéphrine est une molécule instable, car elle se dégrade rapidement au contact de l’air, de la lumière, du froid ou de la chaleur [1, 2]. Le temps entraîne également la dégradation naturelle de l’hormone dans la solution dans laquelle elle se trouve.

Ensuite, la date d’expiration des médicaments

Tous les médicaments vendus au Canada ont une date d’expiration sur leur emballage. Cette dernière est déterminée par le fabricant, sur la base d’études de stabilité du produit dans le temps.

En d’autres mots, la date d’expiration d’un médicament se trouve être la date jusqu’à laquelle un fabricant garantit au consommateur que son produit sera efficace et sécuritaire.

Finalement, les données disponibles sur l’épinéphrine expirée

  1. La quantité d’épinéphrine dans un auto-injecteur expiré diminue avec le temps

Des chercheurs de Winnipeg, au Manitoba, ont mesuré la quantité d’épinéphrine contenue dans 28 EpiPenMC et 6 EpiPenMC Jr expirés de 1 à 90 mois [1]. Leurs résultats ont montré que la dose d’épinéphrine diminuait dans le temps après la date d’expiration du produit.

Quelques années plus tard, d’autres chercheurs, américains cette fois, ont répété l’analyse sur 35 EpiPenMC expirés de 3 à 36 mois [2]. Au terme de l’étude, ils ont observé que dans les auto-injecteurs dont la date d’expiration était dépassée de moins 24 mois, la quantité d’épinéphrine avait diminué de moins de 10 % par rapport à la dose originale sur l’étiquette du médicament. En d’autres mots, après plusieurs mois suivant la date d’expiration, beaucoup d’auto-injecteurs conservaient plus de 90 % de la quantité d’épinéphrine du produit original.

  1. La quantité d’épinéphrine dans un auto-injecteur n’est pas garante de l’efficacité du médicament lorsque ce dernier est expiré

Bien que les résultats présentés au point précédent semblent intéressants à première vue, ils ne permettent malheureusement pas de conclure qu’un auto-injecteur expiré conserve sa pleine efficacité dans le temps. En effet, d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte.

La biodisponibilité* de l’épinéphrine se trouve être l’un de ces facteurs. Dans l’étude canadienne présentée plus haut, les auteurs, en plus de mesurer la quantité d’épinéphrine dans les auto-injecteurs expirés, ont évalué la biodisponibilité de l’hormone dans les produits testés [1]. Pour ce faire, ils ont injecté à des rats de l’épinéphrine provenant des auto-injecteurs expirés et d’auto-injecteurs non expirés, puis ont mesuré leur concentration sanguine de la molécule. Conclusion : la concentration d’épinéphrine dans le sang des rongeurs était significativement plus faible lorsque le médicament provenait d’un auto-injecteur expiré.

Il faut savoir que l’épinéphrine est une molécule dite chirale, c’est-à-dire qu’elle se présente sous deux formes, dont l’une est plus active que l’autre. Selon les données disponibles, la dégradation de l’épinéphrine provoquerait sa transformation de la forme la plus active vers celle moins active [3]. Or, lorsqu’on mesure la quantité d’épinéphrine dans une solution, il est impossible de distinguer les deux formes. On ne peut donc pas déterminer l’efficacité potentielle d’un auto-injecteur expiré seulement en mesurant la quantité d’épinéphrine qu’il contient.

*On définit la biodisponibilité comme la quantité de substance active, ici l’épinéphrine, qui, une fois administrée, atteint la circulation sanguine et est disponible pour produire son action.

Alors, est-il sécuritaire d’utiliser un auto-injecteur d’épinéphrine dont la date d’expiration est dépassée ? La réponse demeure malheureusement incertaine.

Et si, comme Johanne, vous êtes victime d’une réaction anaphylactique et que le seul auto-injecteur disponible est expiré ? Nous ne pouvons recommander l’utilisation d’un auto-injecteur expiré. Ainsi, toute personne vivant avec des allergies alimentaires sévères devrait en tout temps s’assurer d’avoir en sa possession un auto-injecteur dont la date d’expiration est valide. Cependant, si le seul auto-injecteur disponible est périmé, certains médecins et chercheurs stipulent que le dispositif pourrait tout de même être utilisé, dans la mesure où la solution est incolore et sans particules en suspension. Selon eux, les bénéfices potentiels liés à l’utilisation d’un auto-injecteur périmé, malgré ses risques, demeurent supérieurs l’absence de traitement [1,4].

En terminant, voici quelques recommandations concernant l’épinéphrine :

  • Conservez votre auto-injecteur d’épinéphrine dans un endroit sec, frais et à l’abri de la lumière.
  • Inspectez régulièrement votre auto-injecteur. Le dispositif ne devrait présenter aucune fuite et être intact. Par la fenêtre de l’auto-injecteur, vérifiez que la solution soit limpide, sans couleur et exempte de particules en suspension.
  • Remplacez votre auto-injecteur si :
    • La solution est colorée;
    • Vous observez des particules en suspension dans la solution.
  • Remplacez tout auto-injecteur d’épinéphrine dès que sa date d’expiration est dépassée. En effet, en l’absence de données fiables sur le sujet, il est impossible de garantir la pleine efficacité et la sécurité d’un auto-injecteur expiré. Rappelons que la date d’expiration d’un auto-injecteur est le dernier jour du mois indiqué sur le produit.
  • Afin de vous aider à suivre le plus efficacement possible l’expiration de vos auto-injecteurs, certaines pharmacies offrent un service de rappel téléphonique à l’approche de l’arrivée de la date d’expiration. Il est également possible de fixer une alerte sur votre téléphone intelligent quelques semaines avant l’expiration de votre auto-injecteur afin de vous faire penser à le remplacer. Si vous avez un EpiPenMC en votre possession, il est possible d’inscrire l’auto-injecteur sur le site du fabricant afin de recevoir une alerte un mois, puis une semaine avant la date d’expiration du produit.
  • Informez-vous auprès de votre pharmacien comment vous débarrasser d’un auto-injecteur expiré, brisé, ou dont la solution est colorée.
  • Apportez vos auto-injecteurs utilisés à l’hôpital avec vous après y avoir eu recours.

Par Katia Vermette, rédactrice agréé

[1] Simon, F. E., Gu, X. et Simons, K. J. (2000). Outdated Epipen and EpiPen Jr autoinjectors: Past their prime? Journal of Allergy and Clinical Immunology, 105(5):1025-1030. DOI 10.1067/mai.2000.106042

[2] Rachid, O et coll. (2015). Epinephrine doses contained in outdated epinephrine auto-injectors collected in a Florida allergy practice. Annals of Allergy Asthma and Immunology, 114:354-355. DOI 10.1016/j.anai.2015.01.005

[3] Lan, J. et coll. (2019). Evaluation of epinephrine’s expiration date: A Food and Drug Administration’s perspective. Journal of Allergy and Clinical Immunology Practice, 7(8):2948. DOI 10.1016/j.jaip.2019-02-015

[4] Dubé, Dani-Elle. (2017, 9 mai). Reality check: Is it safe to use an expired EpiPen in the event of anaphylaxis? Global News. Repéré à https://globalnews.ca/news/3438317/reality-check-is-it-safe-to-use-an-expired-epipen-in-the-event-of-anaphylaxis/