Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Retour à l’école et allergies alimentaires : Les 5 commandements d’une rentrée scolaire réussie… et sécuritaire

Publié dans : Categorie

9 août 2018

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Recevoir l'infolettre & Devenir membre (gratuit)

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Retour à l’école et allergies alimentaires 

Les 5 commandements d’une rentrée scolaire réussie… et sécuritaire

 

Par Katia Vermette

Les vacances estivales tirent à leur fin et les enfants reprennent le chemin de l’école cette semaine. Voici comment simplifier la rentrée scolaire avec des allergies alimentaires.

 

Déjà le mois d’août. Les nuits rafraîchissent, les journées se font plus courtes, les vacances se terminent, et déjà, la rentrée.

Si vous faites partie des parents dont l’enfant a des allergies alimentaires, quelques précautions s’imposent pour limiter le risque de réaction en milieu scolaire. Voici les cinq commandements d’une rentrée scolaire réussie… et sécuritaire!

 

1.       Un plan d’urgence pour ton enfant, tu compléteras

Le plan d’urgence individualisé identifie votre enfant, précise ses allergies et détaille les étapes à suivre dans l’éventualité où une réaction allergique surviendrait. Allergies Québec et les allergologues de l’Association des Allergologues et Immunologues du Québec (AAIQ) prônent l’utilisation de cet outil.

Le plan d’urgence individualisé, rempli par votre professionnel de la santé, pourra vous guider dans vos démarches auprès de l’école. Parce que les pratiques peuvent varier d’un établissement à l’autre, il est recommandé de vous informer sur les politiques en place en matière de gestion des allergies alimentaires à l’école que fréquente votre enfant.

Une fois le plan d’urgence rempli et remis à l’école, vous pouvez, si vous le désirez, prendre rendez-vous avec l’infirmière scolaire, la direction ou la personne mandatée par votre établissement scolaire, afin d’en discuter en personne ou par téléphone.

 

2.       Au moins un auto-injecteur à l’école, tu fourniras

Au début de chaque année scolaire, au moins un auto-injecteur d’épinéphrine doit être remis à l’école et placé dans un endroit facilement accessible en cas de réaction. Il vous faudra vérifier la date de péremption de chaque auto-injecteur et la noter, afin de remplacer au besoin la médication d’urgence au cours de l’année. Rappelez-vous que l’épinéphrine perd en efficacité avec le temps, alors ne prenez pas de risque.

 

3.       Que ton enfant participe activement à la gestion de ses allergies, tu t’assureras

La meilleure manière de protéger votre enfant allergique est de l’inciter à prendre part, le plus tôt possible, à la gestion de ses allergies.

Comment?

·         Expliquez-lui dès son plus jeune âge ce que sont les allergies alimentaires et leur danger.

·         Enseignez-lui à reconnaître les allergènes à éviter et à communiquer cette information aux autres.

·         Apprenez-lui à ne manger que les aliments que vous lui préparez et ceux qui lui sont servis par des personnes de confiance, que vous nommerez.

·         Habituez-le à se laver les mains avant et après avoir mangé.

·         Montrez-lui à utiliser exclusivement la vaisselle et les ustensiles qui lui sont destinés, en évitant de les partager avec les autres.

·         Rappelez-lui d’éviter les fours à micro-ondes, sources de contamination, et de privilégier l’usage du thermos.

·         Préparez-le à réagir en cas d’urgence, notamment en lui montrant à reconnaître les symptômes d’une réaction allergique et, si de tels symptômes survenaient, à aviser quelqu’un immédiatement.

·         Si votre enfant a l’âge et la maturité nécessaires :

o   Faites-lui porter son auto-injecteur à la taille, ce qui permettra une intervention plus rapide en cas de réaction;

o   Montrez-lui à utiliser son auto-injecteur.

 

De cette manière, lorsqu’il se retrouvera à l’école, sans vous et votre œil de lynx pour identifier les dangers, il sera outillé et prêt à réagir.

 

4.       Le matériel nécessaire pour ton enfant, tu achèteras et tu identifieras

Évidemment, le matériel scolaire de tous les élèves doit être soigneusement identifié au début de chaque année scolaire, du gros sac d’école jusqu’aux petits crayons. Mais si votre enfant vit avec des allergies alimentaires, vous aurez quelques étapes supplémentaires à suivre…

En effet, vous devrez identifier tous les auto-injecteurs qui seront remis à l’école, de même que la pochette qui permettra à votre enfant de porter sa médication d’urgence à la taille.

De plus, s’il dîne à l’école, assurez-vous qu’il ait en sa possession un thermos, de la vaisselle, un napperon et des ustensiles bien identifiés qu’il ne partagera avec personne et qu’il rapportera à la maison tous les jours. De cette manière, vous éviterez la contamination et limiterez le risque de réaction allergique.

Si ce n’est pas déjà fait, procurez-vous aussi un bracelet de type MédicalertMD, qui identifie les allergies de votre enfant.

 

5.       Avec l’enseignant(e) et le personnel du service de garde de ton enfant, tu discuteras

À l’école, votre enfant passera la plus grande partie de son temps auprès de son enseignant(e) et du personnel du service de garde, s’il est inscrit. Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant la gestion des allergies alimentaires, prenez rendez-vous avec ces intervenants, dès que possible. Vous pourrez par le fait même discuter avec eux des mesures à prendre lors des activités, des fêtes et des sorties organisées au cours de l’année. Prévoyez des solutions de rechange, comme des collations non périssables conservées en classe.

 

La communication avec votre enfant et son milieu est souvent le meilleur outil pour assurer sa sécurité. Sur ce, profitez bien de la fin de l’été et bonne rentrée!


À visionner :

Trucs et astuces pour une rentrée en toute sécurité (2016)

*MISE À JOUR* Nous souhaitons ajouter un complément d'information à cette capsule. 
La prise d'antihistaminiques en contexte scolaire peut être problématique, car dans certains cas, elle nécessite une surveillance de l'enfant qui dépasse la capacité du personnel de l'école. Si votre enfant a l'habitude d'en prendre, il serait important d'en discuter avec l'infirmière scolaire ou la personne désignée par la direction. 

De plus, les antihistaminiques sont parfois donnés à défaut d'administrer l'auto-injecteur, la seule médication qui traite l'anaphylaxie.

 

À lire aussi :

 

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies