Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Comment conserver et protéger l’épinéphrine l’hiver ?

Publié dans : Categorie

18 janvier 2017

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Recevoir l'infolettre & Devenir membre (gratuit)

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Il est important d’entreposer adéquatement son auto-injecteur afin de s’assurer qu’il soit prêt à être utilisé en cas de réaction allergique grave. L’auto-injecteur peut être exposé à des températures allant de 15 à 30°C.  Avec l’hiver et les grands froids, comment s’assurer de respecter cet intervalle ?

Lorsque vous pratiquez un sport d’hiver ou êtes à l’extérieur pour une période prolongée, le meilleur endroit pour porter votre auto-injecteur est la poche intérieure de votre manteau. L’utilisation d’une glacière ou d’une couverture est contre-indiquée, voire même dangereuse, puisque cela ne permettrait pas d’assurer une conservation à la bonne température et par conséquent affecterait son efficacité.

Dehors, en ski, en patin ou lors de toute activité extérieure, placez l’auto-injecteur dans la poche intérieure de votre manteau. La pochette Friio est inutile en hiver puisqu’elle ne protégera pas votre auto-injecteur lors de grands froids; elle est conçue pour garder votre auto-injecteur au frais en été.

Ne jamais laisser l’auto-injecteur dans la voiture en hiver.

Dans l’avion, gardez vos auto-injecteurs avec vous en tout temps et évitez de les laisser dans les bagages destinés à la soute, où les températures peuvent être extrêmes.

Petite précision par rapport à l’Epipen®

Une question est fréquemment soulevée en lien avec la fenêtre située sur le côté de l’auto-injecteur l’Epipen® laissant entrevoir l’épinéphrine. Le médicament, qui est incolore à la base, devrait se colorer lorsqu’il n’est plus efficace. Est-ce le cas lorsque l’auto-injecteur est exposé à des températures inadéquates?

Théoriquement, oui, mais il y a des exceptions. Par exemple, si la médication liquide contenue dans l’auto-injecteur a gelé, le changement de couleur peut ne pas avoir le temps de s’opérer. Notre conseil est le suivant : fiez-vous à votre jugement. Si vous croyez que votre auto-injecteur a été exposé suffisamment longtemps à des températures à l’extérieur de l’intervalle proposée de 15 à 30°C, mieux vaut être prudent et vous en procurer un autre. Le même principe s’applique pour la date d’expiration : elle représente le premier indicateur de remplacement du médicament, même s’il est resté incolore.

En terminant, nous aimerions partager avec vous un conseil peu scientifique mais bien pratique !  Procurez-vous un thermomètre auto-adhésif semblable à celui utilisé pour les aquariums et collez-le sur le boîtier de plastique protégeant votre auto-injecteur. Vous obtiendrez une approximation de la température et serez en mesure d’ajuster la conservation de votre médication au besoin.

Bon hiver en toute sécurité!

 

 

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies