COVID-19 : les personnes avec des maladies atopiques sont-elles plus à risque ?

COVID-19 : les personnes avec des maladies atopiques sont-elles plus à risque ?

Vous vivez avec des allergies alimentaires et souffrez d’asthme ou d’eczéma ? En cette période de pandémie, voici ce que vous devez savoir.

Quelques mots sur la COVID-19 

On a entendu parler pour la première fois de la COVID-19 en décembre 2019. C’est en Chine, dans la ville de Wuham plus précisément, que l’on a recensé le premier cas de pneumonie causée par un tout nouveau virus de la famille des coronavirus : la COVID-19. Depuis, les cas se sont multipliés partout dans le monde, si bien que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré la pandémie le 11 mars 2020.

La COVID-19 provoque une infection respiratoire dont les symptômes s’apparentent à ceux d’un rhume ou d’une grippe. On parle de toux, de fièvre, de difficultés respiratoires et même de pneumonie. Dans les cas plus graves, la COVID-19 peut être mortelle.

L’asthme augmente-t-il le risque de complications lors d’une infection à la COVID-19 ?

Les autorités sanitaires de partout dans le monde mettent en garde les populations du fait que les personnes âgées de 65 ans et plus, qui sont immunodéficientes ou qui vivent avec des comorbidités (p. ex. : maladies cardiovasculaires, diabète) seraient plus à risque de présenter des complications si elles contractent la COVID-19.

Qu’en est-il des personnes asthmatiques ?

Jusqu’à maintenant, il y a très peu de données publiées sur la COVID-19 chez les personnes asthmatiques. D’après les premières études sur le coronavirus menées en Chine et en Corée, l’asthme ne semble pas constituer un facteur de risque important dans l’apparition de complication de l’infection. Il est cependant trop tôt pour en venir à une conclusion.

En attendant les résultats d’études plus précises sur le sujet, la Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique rappelle aux personnes asthmatiques l’importance, en cette période de pandémie, de continuer de prendre leurs médicaments sur une base régulière afin de contrôler le plus efficacement possible leurs symptômes d’asthme.

Et si vous contractez la COVID-19 ?

Si vous êtes infecté par la COVID-19, la première chose à faire est de rester à la maison afin d’éviter de propager l’infection. Pour ce faire, suivez les recommandations gouvernementales émises au cours des derniers jours.

Si vous êtes asthmatique, assurez-vous de suivre votre plan d’action pour l’asthme et de prendre les mesures nécessaires si des symptômes respiratoires se manifestent. Si, malgré le respect de votre plan d’action, vous n’arrivez pas à contrôler vos symptômes d’asthme, contactez votre médecin ou le 9-1-1.

Note : la Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique recommande de consulter immédiatement un médecin en présence des symptômes suivants : difficultés respiratoires, pression ou douleurs persistantes à la poitrine, confusion soudaine ou incapacité à rester éveillé.

Le mot d’ordre : limiter la propagation

La COVID-19 est un virus particulièrement contagieux qui se transmet facilement d’une personne à l’autre. Comment ? Par la toux notamment, mais aussi par le contact direct avec des personnes infectées ou des surfaces contaminées. Voici quelques règles d’hygiène de base pour éviter d’être infecté par la COVID-19 et pour limiter sa propagation.

  • Lavez vos mains souvent, par exemple avant et après les repas, après être allé à la salle de bain et après vous être mouché.
  • Toussez dans le creux de votre coude.
  • Évitez de toucher votre visage (bouche, nez, yeux) avec vos mains.
  • Dans la mesure du possible, restez à la maison et limitez vos déplacements et vos contacts avec les autres.
  • Si vous devez sortir de la maison, tenez-vous à bonne distance (1 à 2 m) des autres.
  • Isolez-vous pour une période de 14 jours si vous revenez de l’étranger.
  • Si une personne habitant sous votre toit présente des symptômes, elle doit s’isoler des autres membres de la famille.
  • Si vous présentez vous-même des symptômes, restez à la maison et appelez le 1 877 644-4545!

Pour consulter l’intégralité des consignes émises par le gouvernement, consultez le site de la santé publique dédié à la COVID-19.

Quand lavage des mains et eczéma ne font pas bon ménage

Depuis quelques semaines, le lavage des mains est sur toutes les lèvres. La pratique, qui vise à prévenir l’infection, peut toutefois exacerber les symptômes d’eczéma. Si c’est votre cas, voici quelques conseils.

  • Privilégiez le lavage des mains avec de l’eau tiède et du savon plutôt que l’utilisation de gels antiseptique.
  • Appliquez une crème, une lotion ou un onguent hydratants sur vos mains après chaque lavage.
  • Si l’application d’une crème hydratante n’est pas suffisante pour contrôler l’eczéma, le recours à une crème médicamentée pourrait s’avérer nécessaire. Si tel est le cas, contactez votre médecin ou votre pharmacien.
  • Pensez à mettre des gants lorsque vous utilisez des produits nettoyants afin de protéger vos mains.

En ces temps de pandémie, chaque petit geste permettra de limiter la propagation de la COVID-19. Vous êtes maintenant mieux informés sur la COVID-19 chez les personnes asthmatiques. Soyez solidaires et propagez l’information, pas le virus ! 

Laisser un commentaire