Annonce d’une loi sur la gestion des allergies en milieu scolaire aux États-Unis

Le 13 novembre dernier, le Président Barack Obama a autorisé l’adoption d’une nouvelle loi. Celle-ci encadre la prise en charge et la gestion des allergies alimentaires et de l’anaphylaxie en milieu scolaire. Cette loi a pour but l’encadrement des enfants souffrant d’asthme et d’allergies graves.

Cet article (en anglais) résume bien cette journée mémorable que fut le 13 novembre 2013.

Au Québec, nous en sommes toujours au début d’un processus évoquant une loi similaire. Notre association fait partie de la Coalition pour la loi de Megann. Présentement, aucun protocole provincial de gestion des allergies alimentaires et de l’anaphylaxie en milieu scolaire n’est proposé. La prise en charge se fait sur une base volontaire, au meilleur des connaissances de chacune des commissions scolaires.

Pourtant la problématique des allergies alimentaires est réelle. Elle touche plus de 300 000 personnes au Québec, dont 6 à 8% d’enfants. Nous constatons une croissance du nombre d’allergies alimentaires depuis les dernières années. Certaines études suggèrent une augmentation des allergies alimentaires de 18% entre 1997 et 2007.

Il est important de rappeler qu’en Ontario, le Ministère de l’Éducation a adopté en 2005 la loi de Sabrina. Cette loi vise la protection des élèves vivant avec des allergies alimentaires. Elle oblige tous les conseils scolaires à instituer des procédures relatives à l’anaphylaxie, y compris de la formation pour le personnel et des directives sur l’administration des médicaments nécessaires en cas de réaction allergique grave.

Au nom des enfants et de leurs familles affectées par les allergies alimentaires, l’AQAA réclame une loi dans nos écoles du Québec, afin de mieux les protéger. Nous souhaitons de tout cœur que ce dossier devienne une priorité du gouvernement du Québec.

Je deviens membre de la communauté

Pour connaitre les dernières actualités et bénéficier de services gratuits, abonnez-vous à l’infolettre d’Allergies Québec. Vous devenez ainsi membre de l’association, sans aucuns frais.