Immunothérapie orale et allergies alimentaires : Espoir et défi -BALADO

Immunothérapie orale

L’immunothérapie orale offre de l’espoir aux personnes touchées par les allergies alimentaires. Au Québec, ce traitement est offert à de jeunes patients depuis 2017.

Dans le cadre de cet épisode, Allergies Québec discute de l’immunothérapie avec un expert du domaine, Dr Philippe Bégin, Allergologue au Centre Hospitalier de l’Université de Montréal et à la Clinique CITO au CHU Ste-Justine.

Immunothérapie orale

Spotify | Apple | YouTube 

Voici les questions que nous avons abordées avec Dr Bégin.

DESCRIPTION DU TRAITEMENT, LES POURS ET LES CONTRES

L’immunothérapie orale est une forme de désensibilisation, sous supervision médicale. Elle consiste en une ingestion quotidienne de l’aliment allergénique (mesuré de façon précise) en suivant un calendrier débutant à des doses minimes (en deçà du seuil de réactivité du patient) et progressant jusqu’à ce que le patient atteigne une portion normale de l’aliment. Une fois ces doses d’entretien atteintes, il ou elle doit continuer à ingérer l’aliment de façon régulière pour maintenir la protection.

  • Certains de nos abonnés sont nerveux à l’idée de confronter l’allergène qu’ils évitent depuis toujours. Afin de visualiser ce que ces traitements impliquent, pouvez-vous décrire le parcours d’un patient type?
  • Nos abonnées nous ont écrit sur d’autres préoccupations, par exemple :
    • Est-ce que l’immunothérapie orale pourrait entretenir une allergie qui aurait pu disparaître par elle-même ?
    • Existe-t-il un seuil d’anticorps IgE à partir duquel il n’est plus possible de faire de l’immunothérapie?
    • Par rapport aux conditions dans lesquelles on pratique l’immunothérapie, on nous demande si on peut la faire avec tous les aliments, à tous les âges, en présence d’autres conditions atopiques ou encore avec des patients polyallergiques?
  • Pour les personnes qui se questionnent à savoir si suivre des traitements en immunothérapie représente la bonne voie pour eux, pouvez-vous nous parler des risques et des bénéfices potentiels de cette pratique?
  • Et ceux pour qui ça semble fonctionner, doivent-ils prendre une dose de tolérance à vie et continuer à garder l’auto-injecteur sur eux chaque fois qu’ils prennent une dose d’allergène?

ACCÈS À L’IMMUNOTHÉRAPIE ORALE

Au Québec, 3 centres hospitaliers universitaires offrent l’immunothérapie aux enfants, pour traiter les allergies alimentaires. La Clinique d’immunothérapie orale du CHU Sainte-Justine (CITO) à Montréal; La Division d’allergie et d’immunologie clinique de l’Hôpital de Montréal pour Enfants et la Clinique d’immunothérapie orale Enfant Soleil (CITO) en Estrie.

  • Est-ce qu’on parvient à traiter tous les patients qui en font la demande, dans les délais nécessaires pour que le traitement ait de bonnes chances de succès?

PERSPECTIVES D’AVENIR EN IMMUNOTHÉRAPIE

  • L’âge est un critère d’admission en immunothérapie. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi et s’il y a des perspectives d’avenir pour traiter les adultes par l’immunothérapie orale?
  • Quels sont les espoirs pour cette pratique? Dans quelle voie se dirige la science en termes de traitement des allergies?

Vous trouverez des articles et témoignages sur l’immunothérapie orale sur notre site, veuillez également consulter le site de la clinique CITO au CHU Sainte-Justine pour plus d’informations.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email