Asthme, allergies et Covid-19 : tout savoir

Asthme, allergies et Covid-19 : tout savoir

L’information concernant la maladie surgit d’un peu partout et il peut être difficile de s’y retrouver. L’équipe d’Allergies Québec vous a préparé un complément d’information sur plusieurs sujets généraux, en plus d’une mise à jour officielle spécifiquement pour la population allergique et asthmatique.

Retour à l’école et à la garderie

Le 27 avril dernier, le premier ministre du Québec annonçait la réouverture des écoles primaires entre le 11 et le 19 mai 2020, selon les régions. 

Ce retour à l’école n’est pas obligatoire et lors de son point de presse, une précision menant à beaucoup de questionnements a été communiquée, spécifiquement pour la population vivant avec des problèmes de santé : « Les enfants qui ont des problèmes de santé ou les parents qui ont des problèmes de santé devraient garder leurs enfants à la maison. »

Beaucoup de questions étaient restées en suspens depuis cette déclaration, dont la situation précise des enfants asthmatiques.

En date du 4 mai 2020, un avis officiel vient d’être publié au sujet de complications possibles de la Covid-19 pour les personnes vivant avec de l’asthme.  Il s’agit de recommandations conjointes de l’Association des Allergologues et Immunologues du Québec, de l’Association des Pédiatres du Québec et de l’Association des Pneumologies de la province de Québec dans le contexte du plan de déconfinement pour la Covid-19.

En voici un résumé.

Depuis le début de la pandémie, de nombreuses questions et incertitudes étaient en suspens, puisqu’il existe très peu de données scientifiques disponibles.  Toutefois, avec plus de 3 millions de cas dans le monde, l’expérience clinique indique que les enfants seraient moins souvent infectés et moins sévèrement atteints que les adultes, pour le même niveau d’exposition.  Ils semblent aussi transmettre beaucoup moins le virus à d’autres personne.

À la lumière de ces observations, il semble que les enfants asthmatiques ne soient pas plus atteints de la Covid-19 que les autres.  Comme l’influenza et les autres virus respiratoires, il est prévisible que ce virus déclenche des crises d’asthmes chez certains enfants, mais les données actuelles n’indiquent pas que ce nouveau virus cause plus d’exacerbations asthmatiques que les autres.

La recommandation quant au retour en milieu éducatif est la suivante : la très vaste majorité des enfants asthmatiques peut retourner en milieu éducatif de façon sécuritaire.

Toutefois, certaines situations nécessitent un avis médical avant de retourner votre enfant en milieu scolaire :

  1. Si votre enfant a été hospitalisé aux soins intensifs pour une crise d’asthme dans la dernière année
  2. Si votre enfant prend un corticostéroïde (cortisone) par voie orale (sirop ou comprimés) quotidiennement depuis un mois ou plus
  3. Si votre enfant a présenté plus de 2 exacerbations (crises, bronchospasmes) ayant nécessité une consultation médicale urgente ou la prise d’un corticostéroïde systémique (« cortisone » en sirop, comprimé ou injection) dans les derniers 6 mois

Qu’en est-il des enfants qui reçoivent un traitement immunomodulateur en injection (XolairMC ou autre) pour le contrôle de leur asthme ?  Ces enfants peuvent retourner en milieu éducatif, à moins d’avis contraire de la part de votre médecin.

Accédez aux recommandations officielles complètes.

Le virus

  • Les symptômes à surveiller[1] sont les suivants :
    • Fièvre
    • Difficultés respiratoires
    • Perte soudaine de l’odorat et du goût sans congestion nasale

Si la COVID‑19 vous inquiète ou si vous présentez des symptômes comme l’apparition ou l’aggravation d’une toux, de la fièvre, des difficultés respiratoires ou une perte soudaine de l’odorat et du goût sans congestion nasale, vous pouvez composer le 514 644-4545, le 418 644-4545, le 450 644-4545, le 819 644-4545 ou le 1 877 644-4545 (sans frais) ailleurs au Québec.

Rendez-vous à l’urgence seulement si vous avez des difficultés respiratoires (difficulté à respirer au repos ou impossibilité de respirer en position couchée).

La propagation

  • On croit que le virus qui cause le COVID-19 se propage essentiellement d’une personne à une autre par les gouttelettes de salive libérées par la toux ou les éternuements
  • Le virus peut survivre dans ces gouttelettes et sur des surfaces 

Durée estimée de survie du virus sur les surfaces[2] :

  • 4 heures = sur du cuivre 
  • 24 heures = sur du papier / carton 
  • 72 heures = sur du plastique et de l’acier 

Au moment d’écrire ces lignes, la province est en état d’urgence sanitaire et les québécois doivent respecter les consignes suivantes :

  • Maintenir une distance d’au moins deux mètres (environ 6 pieds) entre vous et les autres
  • Éviter tout contact avec une personne infectée
  • Effectuer un lavage de mains régulièrement, avec de l’eau tiède et du savon, pendant au moins 20 secondes

Le point sur le port du masque ou couvre-visage dans les lieux publics :

  • Le port du masque ou du couvre-visage est recommandé dans les lieux publics lorsqu’une distanciation physique de 6 pieds n’est pas possible. Cette mesure doit obligatoirement s’accompagner des consignes d’hygiène et de distanciation mentionnées ci-haut
  • Les enfants de moins de 2 ans, les personnes avec des difficultés respiratoires, les personnes handicapées ou incapables de retirer leur couvre-visage sans l’aide d’une autre personne ne devraient pas porter de masque ou de couvre-visage

Se nourrir

Bien qu’aucune pénurie alimentaire ne soit actuellement prévue, la variété peut être inférieure à ce que ce que l’on connait habituellement, et il peut être plus difficile de trouver nos produits habituels. 

Lorsque l’on vit avec des allergies alimentaires, cet aspect peut poser un problème puisque ces produits constituent notre sécurité, notre repère.  De plus, si vous optez pour une commande via le web ou le téléphone, il n’est pas toujours possible de consulter la liste des ingrédients. 

En cas de doute, approvisionnez-vous en produits frais, non transformés, et laissez votre imagination aller dans le confort de votre cuisine !  Plusieurs recettes exemptes d’allergènes sont proposées dans cette section de notre site Internet.

Contrôle de l’asthme

Dans le contexte actuel, où les rendez-vous de suivis et les tests de fonction respiratoire sont peu disponibles, il est important de s’assurer du bon contrôle de l’asthme de votre enfant.  Il est aussi recommandé de ne pas réduire ou interrompre le traitement cet été afin de prévenir les exacerbations qui pourraient être causées par le virus.

Suivi avec votre médecin

Plusieurs cliniques offrent des consultations à distance (par téléphone ou vidéo conférence) afin de discuter avec votre médecin, obtenir ou renouveler des prescriptions ou tout autre questionnement.

La plupart des personnes suivant un programme de désensibilisation peuvent poursuivre leur traitement, des mesures d’hygiène et de distanciation sont alors appliquées par les cliniques et les hôpitaux.

Les diagnostics et suivis en allergie alimentaire ou saisonnière, ainsi qu’en asthme, sont, pour la plupart, reportés s’il n’y a pas d’urgence médicale. 

Les urgences médicales, telles qu’une réaction allergique grave ou une crise d’asthme sont, bien évidemment, traitées à l’urgence, en milieu hospitalier.

Précision : les recommandations émises dans ce texte sont basées sur la publication d’un avis médical conjoint de l’Association des Allergologues et Immunologues du Québec, de l’Association des Pédiatres du Québec et de l’Association des Pneumologies de la province de Québec dans le contexte du plan de déconfinement pour la Covid-19.  Le médecin traitant de votre enfant pourrait choisir d’émettre des recommandations différentes.

[1] https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/

[2] Source : https://www.who.int/news-room/q-a-detail/q-a-coronaviruses#:~:text=It%20is%20not%20certain%20how,up%20to%20several%20days.