Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Le premier baiser : intense, mais potentiellement dangereux

Publié dans : Categorie

10 janvier 2018

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Recevoir l'infolettre & Devenir membre (gratuit)

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Par Katia Vermette

L’amour est dans l’air pour Lucas et Léanne, 15 ans. Ce matin, les deux adolescents se sont embrassés pour la première fois. Le geste spontané aurait facilement pu tourner au cauchemar en raison des allergies alimentaires de la jeune fille. Mais comment s’assurer de rester en sécurité?

Savais-tu que, contrairement à ce que l’on a longtemps cru, les réactions allergiques provoquées par un baiser sont relativement fréquentes?

Une étude parue en 2006 et portant sur 379 personnes allergiques aux noix et aux arachides fait état d’une probabilité de réactions allergiques de 5,3 % à la suite d’un baiser. C’est grosso modo un individu allergique sur vingt qui réagirait, plus ou moins sévèrement, après avoir embrassé sa douce moitié.

À lire pour tous les détails : L’envers du baiser

Le problème, c’est qu’il est impossible de savoir si, en embrassant celui ou celle qui fait vibrer ton cœur, tu feras partie des statistiques. Impossible de savoir si la quantité d’allergènes dans la bouche de ton Roméo ou de ta Juliette sera suffisante pour provoquer une réaction lorsque vos lèvres se toucheront. De plus, il n’existe à l’heure actuelle aucun moyen de prévoir la sévérité d’une réaction allergique. Alors, dans le doute, mieux vaut attendre.

Un baiser… en toute sécurité

Si tu vis avec des allergies alimentaires et que ton cœur chavire pour quelqu’un de bien spécial à tes yeux, ces quelques précautions t’aideront à demeurer en sécurité.

1.       Mise sur la communication

Informe tes amis et ton entourage de tes allergies alimentaires. Fais de même avec la personne qui t’intéresse. Sois clair et ferme lorsque tu expliques ta situation. Mises sur des faits : « J’ai des allergies alimentaires sévères aux noix et aux arachides. Même une petite quantité ou une exposition accidentelle à ces allergènes peut mettre ma vie en danger. C’est pourquoi j’ai toujours sur moi un auto-injecteur d’épinéphrine. »

Même s’il peut être gênant d’aborder le sujet de tes allergies alimentaires avec ton amoureux ou ton amoureuse, c’est quand même plus agréable que de gérer une éventuelle réaction allergique. Ainsi, assure-toi, avant le tout premier baiser, que ton ou ta partenaire soit au courant de tes allergies et des aliments que tu dois éviter, de même que de la manière de reconnaître les symptômes et d’utiliser ton auto-injecteur.

2.       Ne laisse rien au hasard

Au début d’une relation amoureuse, la passion et l’intensité peuvent te faire tourner la tête. Ce n’est cependant pas une raison pour laisser le hasard décider de ta sécurité. Alors, ne présume de rien, sois proactif et prends le contrôle.

Même si tu juges que ce n’est pas très romantique, assure-toi, bien avant de donner ou de recevoir un baiser, de demander à l’autre s’il a consommé au cours de la journée les allergènes que tu dois éviter. Si la réponse est oui, ou en cas de doute, ne prend pas de risque. Explique la situation à ton ou ta partenaire et remets le baiser à plus tard.

Dans un monde idéal, parle de tes allergies avec la personne qui t’intéresse avant même que la relation ne devienne sérieuse. De toute manière, si elle tient à toi, elle se souciera de ta sécurité et respectera tes limites.

En fin de compte, une soirée passée sans s’embrasser dans le confort de ta maison sera beaucoup plus romantique qu’un séjour à l’hôpital. Crois-moi, si ton ou ta partenaire comprend bien la situation, elle préférera prendre les précautions pour assurer ta sécurité!

N’oublie pas ton auto-injecteur d’épinéphrine

Il est impossible de prévoir quand une réaction se produira, surtout lors d’un baiser. En effet, les allergènes peuvent persister longtemps dans la salive, et ce, même après s’être lavé les dents, rincé la bouche ou avoir mâché de la gomme. Il te faut donc avoir sur toi en tout temps ton auto-injecteur d’épinéphrine. Même si ça te gêne. Même si le dispositif est apparent. Même si tu te fais poser des questions.

Fuir le baiser qui tue

Les scientifiques appellent « le baiser qui tue » (« kiss of death » en anglais) la réaction allergique mortelle pouvant découler d’un baiser chez la personne allergique. C’est ce qui a tué Myriam Ducré-Lemay à l’âge de 20 ans.

La jeune femme commençait alors une nouvelle relation amoureuse et n’avait pas encore annoncé à son partenaire qu’elle était sévèrement allergique aux arachides. Ils s’étaient embrassés, après que l’homme ait mangé une rôtie au beurre d’arachide. Comme quoi les personnes vivant avec des allergies alimentaires ne sont pas à l’abri d’un contact accidentel. Alors, ne prends pas de risque et fuis le baiser qui tue… même s’il fait preuve d’amour.

Voici une vidéo, produite par Anaphalaxis Campaign au Royaume-Uni, qui pourrait t'intéresser. Attention, bien que cette vidéo vise à sensibiliser, elle montre une réaction anaphylactique et peut être très choquante pour les cœurs 

sensibles.

 

À lire aussi :

8 idées originales pour une Saint-Valentin sans allergènes…

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies