Qu'est-ce qu'une allergie alimentaire?

Une allergie alimentaire est une réaction excessive, voire exagérée, du système immunitaire au contact de la protéine d’un aliment, normalement inoffensive pour la majorité des personnes.

Allergies induites par les IgE

Le système immunitaire produit plusieurs substances qui aident à protéger l’organisme, dont les IgE.  Les anticorps IgE interviennent dans les réactions allergiques de type immédiates et potentiellement anaphylactiques (réactions allergiques sévères). Lorsque ces anticorps entrent en contact avec l’allergène alimentaire, ils entraînent dans certains cas la sécrétion excessive d’une substance appelée l’histamine.  Celle-ci possède des propriétés inflammatoires et son action peut contribuer au développement de multiples symptômes allergiques, variables d’une personne à l’autre.

Lorsqu’une réaction potentiellement sévère est enclenchée, la personne doit recevoir une dose d’épinéphrine le plus rapidement possible, pour éviter une cascade de symptômes graves et potentiellement fatals. Elle doit donc toujours avoir son auto-injecteur à la portée de la main.

Allergies non induites par les IgE

Certaines personnes vivent avec d’autres types d’allergies alimentaires, notamment des allergies non induites par les IgE.  Les symptômes de ces types d’allergies sont généralement localisés au niveau du système digestif et apparaissent plus tardivement, c’est-à-dire dans les heures ou les jours suivants l’ingestion de l’aliment allergène. On parle par exemple de vomissements en jet et de diarrhées persistantes, parfois sanguinolentes. Le syndrome de l’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA), la proctocolite allergique, l’entéropathie induite par les protéines alimentaires et la maladie cœliaque se classent parmi les allergies non induites par les IgE qui affectent le système digestif. Il est à noter que certaines maladies allergiques non induites par les IgE peuvent affecter la peau (par exemple, la dermatite de contact allergique).

Évitement strict

Peu importe la condition allergique, la personne touchée doit éviter de consommer l’allergène en cause, c’est-à-dire l’aliment qui déclenche ses réactions allergiques. Plusieurs personnes réagissent fortement à des quantités infimes de l’allergène et doivent en éviter toute trace.

Éviter les allergènes n’est pas simple, puisqu’une grande partie de l’alimentation nord-américaine provient d’aliments transformés où se cachent de nombreux ingrédients. Il faut donc lire les étiquetages nutritionnels des produits très attentivement, pour s’assurer qu’on évite l’aliment problématique et ses dérivés, incluant les produits portant la mention « peut contenir … ».

La personne allergique devra aussi éviter la contamination croisée, c’est-à-dire un contact passager de ses aliments avec l’allergène, via une surface contaminée tel qu’un autre plat, un comptoir, une assiette, un linge, les mains, ou autre. Plusieurs précautions doivent donc être prises lors de l’achat et la préparation des repas pour la personne allergique.