Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Peut-on consommer un aliment n’affichant pas la mention « Peut contenir » ?

Publié dans : Categorie

12 novembre 2019

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Recevoir l'infolettre & Devenir membre (gratuit)

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Les aliments sans mention peuvent-ils contenir des allergènes alimentaires ? La question mérite que l’on s’y attarde…

En 2012, le gouvernement du Canada a revu sa réglementation sur l’étiquetage des allergènes alimentaires afin de permettre aux personnes allergiques de faire des choix éclairés et sécuritaires en matière d’aliments. Pourtant, des zones grises sont toujours présentes aujourd’hui, notamment en ce qui concerne l’utilisation de la mention « Peut contenir ».

 

Ce que l’on sait

Au Canada, les fabricants sont tenus de produire des aliments préemballés qui sont sécuritaires pour les consommateurs. Dans ce contexte, les emballages doivent refléter fidèlement leur contenu, notamment par les moyens suivants [1] :

  • Sauf exception, tout aliment préemballé composé de plus d’un ingrédient doit présenter une liste d’ingrédients.
  • Si un aliment contient un ou plusieurs allergènes alimentaires prioritaires, du gluten ou des sulfites ajoutés (10 ppm ou plus), ces derniers doivent pouvoir être clairement identifiés sur l’emballage, soit dans la liste des ingrédients ou directement sous celle-ci à la suite de la mention « Contient ».
  • Les allergènes alimentaires prioritaires doivent être identifiés par leur nom usuel (ex. : œuf et non pas albumine liquide).

Note : les allergènes alimentaires ciblés par la réglementation incluent les noix, les arachides, le sésame, le blé ou le triticale, les œufs, le lait, le soya, les crustacés et les mollusques, le poisson, la moutarde, le gluten et les sulfites.

 

La mention « Peut contenir »

Les mises en garde reliées à la présence possible d’un ou de plusieurs allergènes alimentaires dans un aliment ne sont pas obligatoires. Ainsi, la décision de recourir ou non à la mention « Peut contenir » sur l’emballage d’un produit revient au fabricant. 

Cependant, la mention « Peut contenir » ne peut en aucun cas être utilisée afin de se soustraire aux exigences de bonne fabrication. Dans ce contexte, la seule contrainte de la loi est que si le fabricant utilise la mention « Peut contenir » sur un produit préemballé, cette mention se doit d’être exacte, claire et non ambiguë. Le fabricant doit donc être relativement certain qu’il existe un risque réel de contamination croisée par un allergène alimentaire avant de recourir à cette mention.

Il est à noter que, sur l’emballage, les mises en garde du type « Peut contenir » se retrouvent le plus souvent sous la liste des ingrédients, mais pas toujours.

 

Soyez vigilant et renseignez-vous!

Alors, peut-on consommer un aliment dont l’emballage ne présente aucune mention « Peut contenir » ? Il s’agit de tenir compte de la réglementation existante et de certaines de ses lacunes.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments exige aux fabricants qui utilisent les mentions « sans » (ex. : sans gluten, sans blé, etc.) ou un logo précisant qu’ils sont exempts d’un ou de plusieurs allergènes alimentaires qu’ils s’assurent « qu’aucune quantité, intentionnelle ou par inadvertance, de la source d’allergène alimentaire n’est présente dans le produit » [2].

Au contraire, les aliments dont l’emballage arbore la mention « Peut contenir » doivent présenter un risque potentiel réel de contenir l’allergène en question. En effet, lorsqu’un aliment préemballé ne présente pas de mention « Peut contenir », il est difficile d’établir le degré de risque pour la personne allergique*. Selon Santé Canada, « l’étiquetage préventif ne devrait être utilisé que lorsque, malgré l’application de toutes les mesures raisonnables, la présence accidentelle d’allergènes dans les aliments est inévitable » [3].

Étant donné que le gouvernement fédéral met ces outils à la disposition des fabricants, il est raisonnable de croire que l’aliment sans mention « Peut contenir » ne contient pas l’allergène. Toutefois, étant donné que cette mention n’est pas obligatoire, la vigilance est toujours de mise lorsque vient le temps de choisir ses aliments préemballés à l’épicerie. Dans le doute, contactez le fabricant et demandez-lui si le produit a été fabriqué dans une usine ou sur une chaîne où l’allergène pourrait se retrouver.

 

*Des études ont montré que la présence abusive de la mention « Peut contenir » sur l’emballage de produits alimentaires pouvait être perçue comme un risque potentiel par les consommateurs allergiques [3]. 


À lire aussi :

 

[1] Agence canadienne d’inspection des aliments. (8 août 2019). Liste d’ingrédients et allergènes. Repéré à https://www.inspection.gc.ca/aliments/exigences-et-directives/etiquetage/industrie/liste-d-ingredients-et-allergenes/fra/1383612857522/1383612932341?chap=2#s8c2

[2] Agence canadienne d’inspection des aliments. (8 août 2019). Allégations « sans allergènes ». Repéré à https://www.inspection.gc.ca/aliments/exigences-et-directives/etiquetage/industrie/allergenes-et-gluten/fra/1388152325341/1388152326591?chap=5

[3] Santé Canada. (2012). L’utilisation des mises en garde relatives aux allergènes alimentaires sur l’étiquette des aliments préemballés. [PDF] Repéré à https://www.canada.ca/content/dam/hc-sc/migration/hc-sc/fn-an/alt_formats/pdf/label-etiquet/allergen/precaution_label-etiquette-fra.pdf


Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies