Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Voyager avec un enfant allergique? Pourquoi pas?

Publié dans : Categorie

11 novembre 2015

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Inscrivez-vous à l'infolettre

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Les voyages en famille sont pour plusieurs une source intarissable de précieux souvenirs. Aujourd’hui parents de deux curieuses petites filles, nous sommes heureux de pouvoir leur fournir à notre tour l’occasion de découvrir la magie des voyages. Mais voilà, la cadette de 7 ans, Marianne, vit avec de multiples allergies alimentaires (poisson, fruits de mer, noix, arachides, graines de tournesol, graines de sésame, mangue, framboise et noix de coco). Tous les parents d’enfants allergiques savent à quel point cette situation exige, à chaque repas, une attention particulière. Dans notre famille, nous croyons qu’avec un peu d’organisation, il est possible de voyager sans sacrifier la sécurité de notre fille.

Disney : une destination de confiance

Comme plusieurs, nous avons entendu parler de la gestion exemplaire des parcs d’attraction de Disney en matière d’allergies alimentaires. Il s’agit d’une première destination parfaite pour se faire la main! Avant chaque repas, les enfants allergiques et leurs parents sont accueillis par le chef du restaurant. C’est lui qui prend connaissance des différents allergènes et nous conseille sur les choix à privilégier ou les plats à éviter. Presque tous les chefs que nous avons rencontrés nous ont affirmé que le cas de Marianne était simple, malgré ses 8 allergènes! De quoi rassurer même les plus anxieux des petits allergiques… Ainsi que leurs parents! Aucune montagne russe durant les repas; les manèges ont été les seuls responsables de nos sensations fortes pendant cette merveilleuse semaine!

Une semaine sous le soleil? Absolument!

Après cette dernière expérience à Disney, nous sommes partis à la recherche d’une destination soleil qui nous offrirait autant de sécurité. À la base, notre critère principal de recherche était de trouver un hôtel avec plusieurs restaurants à la carte pour que nous puissions en favoriser certains au besoin. Ce critère nous menait directement vers des hôtels plus luxueux; il faut donc dire adieu aux aubaines! Mais ces installations gèrent des cuisines professionnelles qui prennent les allergies alimentaires au sérieux et c’est ce qui importait le plus pour passer d’agréables vacances. Nous avons donc passé une semaine magnifique à l’hôtel BlueBay Grand Esmeralda au Mexique. Dès notre arrivée, en mentionnant les allergies alimentaires, nous avons pu réserver presque tous nos repas du soir alors que les réservations se font habituellement au jour le jour. Toutes les informations concernant Marianne ont été transmises aux différentes cuisines de l’hôtel. Là aussi, quelques rencontres avec les chefs ou avec les responsables du service ont été rassurantes et appréciées, surtout lors de services de buffets, qui peuvent être un véritable cauchemar pour les personnes allergiques. Dans la majorité des cas, même ces buffets étaient accessibles pour Marianne et, au moindre doute, on lui demandait ce qu’elle souhaitait manger et on lui servait une assiette sortant directement de la cuisine. En plus, il y avait peu de restrictions sur les desserts, ce qui tient presque du miracle. Aucune trace de noix ou d’arachide dans les gâteaux chocolatés mexicains! Marianne en était ravie!

Durant la semaine, nous avons fait une sortie qui comprenait un repas à l’extérieur de l’hôtel. C’est le seul moment un peu plus incertain de notre voyage. Bien que nous avions mentionné les allergies de Marianne, nous n’étions pas certains d’avoir été bien compris. Alors, nous avons joué de prudence et Marianne s’en est tenue aux carottes et concombres pour son repas, et elle s’est empiffrée de crème glacée pour le dessert!

L’organisation, c’est la clé!

C’est bien beau, les voyages, mais avant de prendre l’avion avec un enfant allergique, ça prend quand même un brin d’organisation! Assurez-vous d’avoir en mains le formulaire d’autorisation du port d’un auto-injecteur. Il est disponible sur le site Internet de l’Allergies Québec. Notre médecin a signé le formulaire bilingue et nous avons ajouté une version en espagnol à l’endos. Lors du passage à la sécurité de l’aéroport, on vous le demandera peut-être. Un autre bel outil pour les voyages : une liste des allergies alimentaires dans la langue du pays visité en format carte d’affaires. C’est une façon simple, précise et efficace de communiquer avec les serveurs, les cuisiniers et les agents de bord et ça nous évite de répéter verbalement ces informations à chaque repas. Nous en avions plusieurs sur nous et elles sont restées dans les cuisines de l’hôtel mexicain durant tout notre séjour. Bon, l’avion maintenant… Lors de notre premier voyage, nous avions amené des fruits, qui nous ont été confisqués par la sécurité avant l’embarquement. Au deuxième voyage, nous avons appelé le service à la clientèle de la compagnie aérienne et nous nous sommes assurés de pouvoir amener un lunch. Une fois dans l’avion, l’agente de bord nous a indiqué qu’il nous aurait été possible de commander un lunch sans allergène pour Marianne en appelant au service à la clientèle! Misère… Ceci dit, les vols se sont toujours très bien déroulés. Les directeurs de vol étaient prévenants, ils ont fait appel aux passagers pour les aviser d’éviter certains aliments et Marianne a toujours réussi à manger. En faisant des choix judicieux et en planifiant bien votre séjour, voyager, c’est possible!


Les MetsSAGES – vol. 20, no 4 – automne 2011

Voyager avec un enfant allergique? Pourquoi pas?

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies