Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Les probiotiques tiennent-ils toujours la route?

Publié dans : Categorie

21 mai 2014

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Inscrivez-vous à l'infolettre

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Ils se taillent désormais une bonne part de popularité parmi les composantes alimentaires « santé » à la mode (antioxydants, oméga-3, etc.), notamment en prévention des allergies, mais sont-ils vraiment efficaces?

Malheureusement, les probiotiques ne représentent pas « LA » solution miracle afin d’éviter les allergies chez nos enfants… Selon les dernières recherches scientifiques, bien que certaines de ces bactéries semblent aider à réduire chez quelques enfants l’apparition d’eczéma d’origine allergique, il est encore trop tôt pour les recommander au sens large en prévention des allergies. Les bons types de probiotiques, leur dose et leur combinaison restent à être déterminés afin d’assurer un bénéfice réel (et non pas des effets néfastes) chez les enfants à risque de développer des allergies. Dans les prochaines années, le suivi des développements scientifiques à cet égard permettra fort probablement de répondre à ces questions.

Probiotiques et résultats scientifiques

À la suite de la diffusion de résultats de recherche prometteurs, certains probiotiques ont été proposés comme ayant un potentiel en prévention de la dermatite atopique (eczéma important d’origine allergique). Toutefois, aucun bénéfice n’avait été observé pour les autres formes d’allergies (allergie alimentaire, rhume des foins, asthme). Malgré tout, un début d’espoir en prévention de la dermatite atopique venait de voir le jour au sein de la population, mais voici qu’une étude récente, utilisant un autre type de probiotique, vient freiner l’enthousiasme à ce sujet. La bactérie probiotique utilisée dans cette étude n’a pas, cette fois-ci, réduit le risque de dermatite atopique. Au contraire, les enfants recevant le supplément de probiotique ont vu s’accroître de façon significative leur risque de développer une sensibilisation à un allergène (présence d’anticorps, mais pas nécessairement de symptôme d’allergie).

Toutefois, dans la même revue scientifique, on rapporte une autre étude (à risque de conflit d’intérêt par contre) qui confirme le bénéfice de l’utilisation de probiotiques afin de réduire l’eczéma (réduction observée chez 20% des enfants). À noter qu’on utilise ici un mélange de plusieurs bactéries et d’un pré-biotique (nourriture pour les probiotiques). Ici aussi, aucune diminution n’est observée dans l’incidence de la sensibilisation à un allergène et dans l’incidence du développement des maladies allergiques prises dans leur ensemble (allergie alimentaire + eczéma + asthme + rhinite allergique). L’étude devra être poursuivie avec des enfants plus âgés afin d’évaluer si les probiotiques peuvent avoir un effet sur l’expression des maladies allergiques à long terme, car certaines manifestations (asthme + rhinite allergique) sont plus tardives.

 

1 Kalliomaki, Lancet 2001, 357: 1076-9; Lancet 2003, 361:1869-71.

2 Taylor AL et coll., J. All. Clin. Immunol., 2007, vol 119 (1)

3 Kukkonen K. et coll., J. All. Clin. Immunol., 2007, vol 119 (1). [Potentiel conflit d’intérêt chez les auteurs liés à une compagnie de probiotiques]


Les MetsSAGES – vol. 17, no 3 – automne 2007

Les probiotiques tiennent-ils toujours la route? Chantal de Montigny, nutritionniste-diététiste

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies