Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Une nouvelle inspirante du Brésil

Publié dans : Categorie

27 janvier 2016

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Recevoir l'infolettre & Devenir membre (gratuit)

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Un groupe de mères passionnées fait pression afin de changer la règlementation en lien avec l’étiquetage des allergènes

 

Le 26 juin 2015 marque une victoire pour un groupe de mères préoccupées par les lacunes du système d’étiquetage brésilien, qui n’exigeait aucune déclaration standardisée des allergènes dans les produits préemballés.


Après une lutte d’un an et demi, le groupe communautaire Põe no Rótulo qui, en portugais, signifie  « Mettre sur l’étiquette », a réussi à obtenir gain de cause de la part de l’Agence Nationale de la Surveillance Sanitaire (ANVISA). Celle-ci a approuvé la proposition de l’organisme réclamant une signalisation des allergènes sur l’étiquette des produits offerts par toute l’industrie alimentaire brésilienne. Les manufacturiers auront alors 12 mois pour s’adapter au nouveau règlement lorsque la loi sera publiée. Il semble que le gouvernement brésilien ait  entendu l’appel à la sécurité, la santé et la qualité de vie émis par ce groupe de personnes convaincantes et passionnées par leur cause.   


Lancé en février 2014 par un groupe de mères d’enfants allergiques,  la campagne Põe no Rótulo (PNR) a rapidement été partagée sur les médias sociaux (https://www.facebook.com/poenorotulo). Ensuite, les médias traditionnels et les professionnels de la santé ont, non seulement partagé leur message, mais également soutenu le groupe dans l’atteinte de ses objectifs. Le conseil collégial ANVISA a ensuite approuvé une consultation publique qui a rassemblé plus de 3500 participants, un nombre record. En mai 2015 s’est tenu un procès public pour formuler une proposition officielle, que les autorités brésiliennes de la salubrité ont approuvé le 26 juin 2015.

 

Ce mouvement brésilien pour l’étiquetage obligatoire des allergènes, incluant les cas « peut contenir », s’étend maintenant sur les pays du Mercosur (un rassemblement de pays Sud-Américains). Le débat est lancé dans ces pays qui s’inspirent de la proposition et des lignes directives du groupe brésilien.

 

Jusqu’à maintenant, tous ces efforts ont été menés par un groupe de bénévoles. Cécilia Cury, membre active du groupe et avocate de formation et détient une spécialité en droits de l’homme.  Elle a connu l’allaitement et l’introduction des aliments d’un bébé multi-allergique  sans pouvoir se fier aux étiquettes. Elle a vu son fils souffrir suite à l’ingestion d’aliments mal libellés ou sans étiquetage et s’est investie dans la cause de Põe no Rótulo. Pour le moment, le groupe n’a aucun soutien financier et opère grâce à la conviction et l’amour des mères pour leurs enfants.

 

Ce groupe passionné par le pouvoir de la communauté travaille avec détermination et affiche des informations pertinentes sur leur campagne quotidiennement. Il diffuse également de l’information sur les allergies alimentaires.

 

À suivre!

 

 

 

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies