Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Les répercussions familiales des allergies alimentaires Partie I

Publié dans : Categorie

21 mai 2014

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Inscrivez-vous à l'infolettre

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Cet article propose une synthèse des publications répertoriées qui font état des répercussions sociales, psychologiques et financières expérimentées par les personnes allergiques et leur famille afin d’offrir une réflexion sur la nature du soutien nécessaire à cette population.

Les répercussions sociales

Des études soutiennent que, selon la perception des parents, les allergies alimentaires se répercutent sur les activités autonomes et familiales de l’enfant.2-10 Ces études montrent qu’en raison de l’angoisse vécue par les parents à la pensée d’une exposition possible de leur enfant aux allergènes et, par conséquent, d’un danger de mort potentiel, certains limitent les activités sociales autonomes telles que les couchers à l’extérieur, les services de garde, la participation aux fêtes d’anniversaire, aux activités sportives ainsi qu’aux sorties scolaires. Par ailleurs, 34% des parents ont rapporté que la présence d’allergies alimentaires perturbait la fréquentation scolaire de l’enfant et 10% avaient même choisi l’école à la maison.2 Les activités familiales sociales telles les sorties au restaurant et les célébrations familiales sont également restreintes. Ainsi, les enfants aux prises avec des allergies alimentaires pourraient être plus à risque d’atteintes au niveau de leur développement social et affectif.2

Les répercussions psychologiques

Des études démontrent également les répercussions psychologiques des allergies alimentaires sur la famille à partir de la perspective des parents et de celle de l’enfant. Des parents perçoivent un impact négatif de l’allergie sur la santé mentale de leur enfant en observant chez lui des comportements anxieux et dépressifs.8-9 De même, plusieurs parents avouent que l’expérience d’avoir un enfant allergique à des aliments implique pour eux de vivre au quotidien avec le risque tout en assurant la protection de l’enfant, ce qui génère des sentiments de peur et d’anxiété.5-7 Selon la perspective de certaines mères, cette expérience de vivre avec le risque réunit cinq thèmes5 :

 ♣  Vivre avec la peur;

 ♣  S’inquiéter du bien-être de l’enfant;

 ♣  Rechercher le contrôle;

 ♣  Compter sur des ressources personnelles et extérieures;

 ♣  S’ajuster.

Aussi, des événements épisodiques tels que les expositions accidentelles à l’allergène ainsi que des changements relatifs au développement de l’enfant contribuent à augmenter le niveau d’anxiété des parents nécessitant souvent un soutien professionnel.7 Par ailleurs, des parents perçoivent que les sources de stress les plus importantes sont3 :

 ♣  la perception de la perte de liberté expérimentée par les enfants;

 ♣  la perte de contrôle vécue par les mères à l’égard de la protection de l’enfant;

 ♣  le stress associé à la fréquentation du milieu scolaire par l’enfant;

 ♣  le stress continu de vivre au quotidien avec une condition qui pourrait entrainer la mort de l’enfant de façon inattendue.

De plus, les activités telles que l’école, les colonies de vacance, les repas au restaurant, la préparation des repas ainsi que le fait de laisser l’enfant aux soins des autres et à proximité d’autres enfants qui mangent constituent un réel stress pour les parents.4 Les parents expriment également des inquiétudes quant à la santé et à la nutrition de leurs enfants, de l’anxiété à l’égard d’une réaction allergique possible puis de la tristesse à l’effet que leur enfant ne puisse se départir de l’allergie alimentaire.

D’autre part, comparativement aux enfants diabétiques, les enfants allergiques aux aliments rapportent vivre plus d’anxiété, surtout lorsqu’ils sont hors du domicile, se sentent plus restreints dans leurs activités et se sentent plus menacés par les risques potentiels.1

Les répercussions financières

Des études révèlent aussi que, selon la perception des parents, la situation financière de la famille est affectée par les allergies alimentaires de leurs enfants.2-3 En effet, certains parents disent accepter des emplois leur offrant des horaires flexibles afin de pouvoir assurer une présence plus soutenue auprès de leurs enfants, comme lors des sorties scolaires. Pour certains parents, le choix d’un travail à temps partiel est préférable alors que pour d’autres, il est même préférable de ne pas travailler. Par conséquent, la sécurité financière de la famille pourrait être menacée.

L’envers de la médaille

Même si la majorité des études soulèvent les impacts négatifs des allergies alimentaires sur la vie familiale, il est intéressant de constater que certaines études soulignent un aspect positif. En effet, une amélioration de la cohésion familiale est souvent rapportée.8-11 De même, certains parents perçoivent un soutien significatif de la part du conjoint et de la famille élargie.6

En guise de conclusion, les résultats des recherches démontrent que les allergies alimentaires entrainent des répercussions importantes pour les familles. Ces publications offrent des pistes de réflexion intéressantes pour soutenir les personnes et familles vivant avec une allergie alimentaire.

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies