Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Dossier sur les allergènes prioritaires. Janvier : les arachides

Publié dans : Categorie

17 janvier 2017

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Inscrivez-vous à l'infolettre

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Dossier sur les allergènes prioritaires

Janvier : les arachides

Par Katia Vermette, rédactrice

L’arachide est l’un des aliments les plus souvent associés à l’anaphylaxie. Ce mois-ci, nous faisons le point sur cet allergène prioritaire si souvent pointé du doigt et boudé à l’entrée dans nos établissements scolaires.

Quelques statistiques et faits intéressants sur l’allergie aux arachides

·         Contrairement à la croyance populaire, l’arachide n’est pas une noix, mais bien une légumineuse.   

·         D’après des données canadiennes publiées en 2015, la prévalence de l’allergie atteindrait 2,4 % des enfants de moins de 18 ans et 0,7 % des adultes[ii]

·         On estime que 20 % des enfants allergiques aux arachides développeraient avec le temps une tolérance à l’aliment[iii]. Chez ces individus toutefois, il existe un risque de récurrence de l’allergie, que l’on suppose lié, du moins en partie, à une consommation non régulière ou à une absence de consommation de l’aliment suivant la disparition de l’allergie[iv].

·         Les personnes allergiques aux arachides tolèrent habituellement les autres légumineuses telles que les pois, les lentilles et les fèves.

·         On estime que 25 % à 40 % des individus allergiques aux arachides le sont également aux noix[v]. Il ne s’agirait cependant pas d’une allergie croisée, mais bien d’allergies concomitantes se présentant simultanément chez une même personne sans nécessairement être liées.

·         En 2016, on avait identifié dans l’arachide 17 protéines allergènes capables d’induire une réaction allergique[vi]. Il faut savoir qu’une personne allergique aux arachides peut réagir à une seule ou à plusieurs de ces protéines.

·         Des recherches sont en cours pour mettre au point différents processus permettant de réduire le potentiel allergène de l’arachide[vii]. Les résultats sont prometteurs et pourraient éventuellement déboucher sur la commercialisation d’arachides moins allergènes et donc plus sécuritaires pour les personnes allergiques. Il est à noter que, pour le moment, aucune recherche n’a débouché sur un produit totalement sécuritaire. Au mieux, on réussit à réduire l’allergénicité de l’arachide.

·         Mis à part pour les végétariens et les végétaliens, une allergie unique aux arachides ne présente pas de risque de carence nutritionnelle. On proposera cependant un suivi avec une nutritionniste aux personnes présentant des allergies multiples afin de s’assurer qu’ils retrouvent tous les nutriments nécessaires dans leur alimentation.

Cliquez pour visionner le tableau en format pdf



* Les listes d’aliments et d’ingrédients présentées dans le tableau ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif


Du nouveau concernant l’introduction de l’arachide

·         Le National Institute of Allergy and Infectious Diseases a récemment publié des précisions pour les lignes directrices concernant l’introduction des arachides chez l’enfant[1]. Déjà en vigueur aux États-Unis, le document stipule que l’introduction précoce de l’arachide dans l’alimentation du nourrisson permettrait de réduire de 81 % le risque de développer une allergie à l’arachide chez les individus présentant un risque élevé.

·         Rappelons qu’au Canada, on ne recommande déjà plus de retarder l’introduction des aliments à caractère allergène après l’âge de 4 à 6 mois.


Traiter l'allergie à l'arachide? 

·          Certaines études sur l’immunothérapie offrent de l’espoir. À la clinique d’allergie du CHU Sainte-Justine à Montréal par exemple, l’équipe du Dr Philippe Bégin propose une étude clinique de désensibilisation sur l’immunothérapie par voie épicutanée chez les enfants allergiques aux arachides.


Quelques liens pour des idées de recettes sans arachides

·         Recettes du Québec (propose des recettes exemptes des principaux allergènes)

·         SOS Cuisine (offre des centaines de recettes sans arachides)

·         Wikibouffe (propose une liste de recettes sans arachides)


Quelques ressources intéressantes pour les personnes allergiques aux arachides

·         Association des allergologues et immunologies du Québec

·         Santé Canada

·         American Academy of Pediatrics (en anglais)

·         World Allergy Organization (en anglais)

·         Food Allergy Research and Education (en anglais)

·         Abonnez-vous gratuitement aux avis de rappels d’aliments du MAPAQ ou de l’Agence canadienne d’inspection des aliments


[1] National Institute of Allergy and Infectious Disease. (2017). Addendum guidelines for the prevention of peanut allergy in the United States. Repéré à https://www.niaid.nih.gov/sites/default/files/peanut-allergy-prevention-guidelines-parent-summary.pd... 

[ii] Soller, S et coll. (2015). Adjusting for nonresponse bias corrects overestimates of food allergy prevalence. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 3(2), 291-293. DOI 10.1016/j.jaip.2014.11.006

[iii] Skolnick, H. S. et coll. (2001). The natural history of peanut allergy. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 107(2), 367-74. DOI 10.1067/mai.2001.112129

[iv] Fleischer, D. M. et coll. (2003). The natural progression of peanut allergy : Resolution and the possibility of reccurence. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 112(1), 183-89. DOI 10.1067/mai.2003.1517

[v] Food Allergy Research and Education (FARE). (2016). Peanut Allergy. Repéré à https://www.foodallergy.org/allergens/peanut-allergy

[vi] Bavaro, S. L. et Monaci, L. (2016). Peanut allergy and strategies for allergenicity reduction. Austin Journal of Allergy, 3(1), 1022.

[vii] Khamsi, R. (2016, 15 décembre). Is it possible to make a less allergenic peanut? Why scientists and startups tinkering with our most popular legume. The New York Times Magazine. Repéré à https://www.nytimes.com/2016/12/15/magazine/is-it-possible-to-make-a-less-allergenic-peanut.html?_r=...  

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies