Nouvelles

Poivron Allergies Québec

Dossier sur les allergènes prioritaires. Février : les noix

Publié dans : Categorie

9 février 2017

Engagez-vous dans notre communauté et partagez cet article

Recevoir l'infolettre & Devenir membre (gratuit)

En vous inscrivant à notre Infolettre, vous recevrez une publication mensuelle sur le thème des allergies alimentaires. Recettes, témoignages, articles d'actualité, information à jour et beaucoup plus vous seront communiqués douze fois par année. Les adresses courriel ne seront pas partagées et seront utilisées uniquement par notre association.


Par Katia Vermette, rédactrice

Les noix sont listées parmi les allergènes prioritaires au Canada. Ces aliments, qui regorgent de vitamines, de protéines, de fibres et d’antioxydants, sont cependant susceptibles de provoquer une réaction allergique potentiellement mortelle chez une partie non négligeable de la population. Le point sur l’allergie aux noix.

Quelques statistiques et faits intéressants sur l’allergie aux noix

  • D’après une étude publiée en 2015, l’allergie aux noix toucherait 1,6 % des enfants de moins de 18 ans et 1,2 % des adultes au Canada[1].
  • Les noix comprennent entre autres les amandes, les noisettes, les noix du Brésil, les noix de cajou, les noix de Grenoble, les pistaches, les pacanes, les noix de macadamia et les noix de pin.
  • Parce qu’elles font partie de la famille des légumineuses, les arachides ne sont pas des noix. Ainsi, il est possible d’être allergique aux noix sans pour autant être allergique aux arachides. Le contraire est également vrai.
  • Un individu allergique aux noix peut réagir à un seul type de noix, mais il peut aussi réagir à plusieurs. En outre, une personne allergique à un type de noix est plus à risque de développer une allergie à d’autres noix.
  • Il faut savoir que, même si vous êtes allergique à une seule noix, le risque de contamination entre les différentes noix, de même qu’entre les noix et les arachides, est très élevé.
  • Noix de muscade : il ne s’agit pas d’une noix. Ainsi, sa consommation est sécuritaire chez les individus allergiques aux noix.
  • Noix de coco : elle fait partie de la famille des palmiers et n'a qu'un lointain rapport avec les noix. Il faut savoir que l’allergie à la noix de coco est très rare et les allergies concomitantes aux noix et à la noix de coco sont considérées comme des cas isolés[2].
  •  Noix de karité : apparentée à la noix du Brésil, la noix de karité est classée dans la famille des noix. La noix de karité et son beurre, utilisés dans un grand nombre de savons, de crèmes pour le corps et de produits cosmétiques, présenteraient cependant de faibles quantités de protéines comparativement aux autres types de noix, ce qui diminuerait son potentiel allergène[3]. Malgré tout, les personnes présentant une allergie aux noix devraient toujours faire preuve de prudence avec la consommation ou l’utilisation de la noix de karité ou son beurre.


AIDE MÉMOIRE

Les noix

Allergies croisées avec les noix[4]

  • Une personne allergique à une noix est plus à risque de présenter une allergie à d’autres noix

Termes pouvant indiquer la présence de noix (liste non exhaustive)

  • Amandes
  • Anacardes
  • Beurre de noix
  • Châtaignes
  • Faines
  • Fruit à coque
  • Gianduja
  • Huile d’amande douce
  • Huile de noix
  • Kajo
  • Marrons
  • Marzipan (pâte d’amandes)
  • Massepain (pâte d’amandes)
  • Noisettes (avelines)
  • Noix
  • Noix artificielles
  • Noix blanches d’Amérique
  • Noix d’anacarde
  • Noix d’Angleterre
  • Noix d’hickory
  • Noix du Brésil
  • Noix de cajou (cachou)
  • Noix de Grenoble
  • Noix de macadamia
  • Noix de noyer cendré
  • Noix mélangées
  • Noix noires
  • Noix piquées
  • Nougat ou torrone
  • Pacanes
  • Pécans
  • Pignons (noix de pin)
  • Pistaches
  • Pralines
Note : depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation sur l’étiquetage des allergènes alimentaires de Santé Canada en 2012, il est interdit d’avoir recours à ces termes. Les fabricants doivent déclarer la présence de noix dans la liste d’ingrédients soit sur l’étiquette de leur produit, soit dans la mention « Contient ». Par contre, il est important de les avoir à l’esprit lorsqu’on voyage, car la réglementation varie d’un pays à l’autre. Dans certains cas, il peut aussi être utile de les connaître, lorsqu’on nous offre des produits artisanaux.


Aliments constituant des sources probables de noix (liste non exhaustive)

  • Cafés provenant de moulins à café utilisés pour broyer les cafés aromatisés aux noix
  • Calisson (sucrerie à base d’amandes qui ressemble à la pâte d’amandes)
  • Gianduja et gianduia (mélange de chocolat et de noisettes)
  • Noisettes ou amandes
  • Muesli
  • Pâte halva
  • Produits non laitiers d’imitation de fromage aux noix
  • Sauce au pesto (pignons, noix de Grenoble)
  • Dragées
  • Saveur d’Amaretto
  • Tartinades, par exemple à base de pâte d’amandes, au chocolat et aux noix


Aliments constituant des sources possibles de noix (liste non exhaustive)

  •  Aromatisants et extraits naturels, par exemple extrait d’amande pur
  • Assaisonnements
  • Biscuits
  • Cafés spécialisés et aromatisés
  • Charcuteries (pistaches)
  • Croûtes à tarte
  • Chocolat
  • Crème glacée
  • Desserts congelés
  • Digestifs, par exemple Amaretto et Frangelico
  • Fromage à tartiner
  • Gâteaux
  • Grignotines, par exemple mélanges montagnards
  • Mets végétariens, pains, sauces et mets asiatiques
  • Préparations pour produits de boulangerie et de pâtisserie, céréales, craquelins et müesli
  • Salades, par exemple salade Waldorf
  • Sauces barbecue
  • Sauces pour salades et fonds


Sources possibles, non alimentaires, de noix (liste non exhaustive)

  • Huile de bain
  • Shampoing
  • Crème solaire et autres cosmétiques
  • Sièges-sacs, balles aki
  • Graines pour oiseaux
  • Huiles pour massage
  • Aliments pour animaux de compagnie

Note : pour savoir si les produits d’usage courant contiennent des noix, il est préférable de bien lire les étiquettes et de contacter le fabricant. En effet, la réglementation sur l’étiquetage des allergènes alimentaires vise seulement les aliments préemballés et non les produits non alimentaires.


Ingrédients de remplacement nutritionnels et culinaires

  • Noix : graines de tournesol, noix de soya
  • Beurre de noix : beurre de graines de tournesol, houmous, beurre de noix de soya


Quelques liens pour des idées de recettes sans noix

 

Quelques ressources intéressantes pour les personnes allergiques aux noix

[1] Soller, S et coll. (2015). Adjusting for nonresponse bias corrects overestimates of food allergy prevalence. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 3(2), 291-293. DOI 10.1016/j.jaip.2014.11.006

[2] Stutius, L., Sheehan, W., et coll. (2010) Characterizing the Relationship Between Sesame, Coconut, and Nut Allergy in Children. Pediatric Allergy and Immunology.  21(8), 1114-8Teuber, S. S. et Peterson, W. (1999). Systemic allergic reaction to coconut (Cocos nucifera) in 2 subjects with hypersensitivity to tree nut and demonstration of cross-reactivity to legumin-like seed storage proteins: new coconut and walnut food allergens. Journal of Allergy and Clinical Immunology. 103(6), 1180-5.

[3] Chawla, K. K. et coll. (mars 2011). Shea butter contains no IgE-binding soluble proteins. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 127(3), 680-82. DOI 10.1016/j.jaci.2010.10.022

[4] Sicherer, S. (2001). Clinical implications of cross-reactive food allergens. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 108(6), 881-890. DOI 10.1067/mai.2001.118515

 

Partagez cet article:

© 2014 Allergies Québec. Tous droits réservés.

Site web et stratégie #ByHoffman et Substance Stratégies